William Kidd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kidd.
William Kidd
Image illustrative de l'article William Kidd

Surnom Capitaine Kidd
Naissance 22 janvier 1645
Greenock, Écosse
Décès 23 mai 1701 (à ~ 55 ans)
Londres
Origine Écosse
Allégeance Royaume de Grande-Bretagne Royaume de Grande-Bretagne, puis
Pirate Flag of Blackbeard (Edward Teach).svg Pirate
Arme Corsaire (1695-1697)
Pirate (1697-1701)
Grade Capitaine
Années de service 16951701
Conflits Guerre de la Ligue d'Augsbourg
Commandement Adventure Galley

William Kidd, ou Capitaine Kidd, est né le 22 janvier 1645 à Greenock (Écosse) et mort pendu le 23 mai 1701 à Londres (Angleterre). Le capitaine Kidd était soit un pirate notoire, soit l'homme qui fut le plus diffamé et persécuté par la couronne anglaise. Malgré les légendes, sa carrière fut faite de seulement quelques escarmouches qui l'obligèrent à défendre son honneur.

Histoire du pirate[modifier | modifier le code]

Captain Kidd à New York, ca. 1920 peinture de Jean Leon Gerome Ferris

William Kidd émigre vers le Nouveau Monde et s'installe à New York. Il y épouse Sarah Bradley Cox Oort et a deux filles : Elizabeth et Sarah. Le mariage lui a apporté une propriété considérable et il sera un marchand respectable avant d'être un pirate.

Au cours d'un voyage commercial en Angleterre, on propose à Kidd un contrat de corsaire lui indiquant d'attaquer les pirates et les navires français. Quatre cinquièmes des coûts de l'opération sont couverts par des seigneurs, parmi les hommes les plus puissants du royaume : le comte d'Orfold, le baron de Romney, le duc de Shrewsbury et Sir John Somers. Le reste des coûts est couvert par un de ses proches, le colonel Robert Livingston et par Kidd lui-même, qui vendra son navire l'Antigua.

Le nouveau navire, l'Adventure Galley, est équipé de 36 canons et 70 hommes, ce qui est excellent pour une mission de ce type. Toutefois, Kidd rencontre beaucoup de difficultés et a du mal à couvrir les frais engendrés par la mission. Sous la pression de ses hommes, il commence à attaquer tout navire qui ne bat pas le pavillon anglais. Progressivement, le corsaire se transforme en pirate.

Le 30 octobre 1697, une querelle éclate entre Kidd et un certain William Moore. Dans la bagarre, Kidd frappe Moore avec un seau en fer et le tue. C'est à ce moment qu'il décide fermement d'entamer sa carrière de pirate.

Le 30 janvier 1698, il capture sans le savoir un navire anglais : le Quedah Merchant. Kidd s'approche du navire et hisse le pavillon français. En retour, le Quedah Merchant hisse également le pavillon français, espérant ainsi éviter la bataille, sans succès. C'est seulement en montant à bord que Kidd se rend compte de la supercherie. Il tente alors de convaincre son équipage de laisser repartir le Quedah Merchant, mais l'équipage refuse.

Le 1er avril 1698, Kidd atteint Madagascar. C'est là que, pour la première fois, Kidd rencontre un autre pirate, Robert Culliford, et son équipage naviguant à bord du Mocha Frigate. Kidd ordonne à ses hommes de capturer le Mocha Frigate. Ceux-ci se mutinent et rejoignent les hommes de Culliford. Seuls treize hommes restent fidèles à Kidd.

La fin de Kidd[modifier | modifier le code]

Pendaison du Capitaine Kidd

Kidd décide alors de retourner vers sa patrie. Il brûle l’Adventure Galley et repart avec le Quedah Merchant alors rebaptisé l'Adventure Prize. Arrivé à New York, il est capturé et emprisonné à Stone Prison. Il est envoyé à Londres afin d'y être jugé pour ses actes de piraterie et le meurtre de William Moore. En attendant son procès, il est gardé emprisonné dans la tristement célèbre Newgate Prison. Il sera jugé coupable et pendu le 23 mai 1701. Son corps sera ensuite attaché à un poteau sur la rive de la Tamise jusqu'à ce qu'il soit immergé trois fois, enduit ensuite de goudron, encerclé d'anneaux en fer et suspendu au-dessus du fleuve en guise d'avertissement pour les futurs pirates. Les soutiens politiques de Kidd furent bien embarrassés de ce jugement.

La légende[modifier | modifier le code]

La légende de Kidd est d'autant plus importante que l'on raconte que son trésor est toujours caché quelque part.
Cette histoire a marqué la littérature sous les plumes d'Edgar Allan Poe dans Le Scarabée d'or[1] et Robert Louis Stevenson dans L'Île au trésor.
La légende continue également de motiver les chasseurs de trésors au Canada autour de Oak Island et Nouvelle-Écosse, ainsi qu'aux États-Unis dans le comté de Suffolk (Long Island), près de l'île de Gardiner.

L'écrivain américain Washington Irving lui a consacré (sous son pseudonyme de Geoffrey Crayon) une nouvelle intitulée Kidd the Pirate (dans le recueil Tales of a Traveller, partie IV The Money Diggers).

Le groupe de folk canadien Great Big Sea lui a consacré une chanson intitulée Captain Kidd dans son album The Hard and the Easy.

Le groupe de heavy metal allemand Running Wild lui a également consacré une chanson intitulée Ballad of William Kidd dans son album The Rivalry.

Dans le jeu vidéo Assassin's Creed III, le héros Connor Kenway part à la recherche du trésor de Kidd et après une longue épopée, il réussit à trouver ce fabuleux trésor sur une île infestée de prédateurs. Ce trésor n'est autre qu'un Fragment d'Eden créé par la Première Civilisation sous forme d'un anneau servant de champ de protection à son porteur.

Dans le manga One Piece, un pirate porte le nom d'Eustass "Captain" Kidd.

Dans le jeu vidéo Assassin’s Creed IV: Black Flag un pirate porte le nom de James Kidd et est considéré comme le fils de William Kidd.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Friedman, William F., « Edgar Allan Poe, Cryptographer » in On Poe: The Best from “American Literature”. Durham, NC : Duke University Press, 1993 : 40–41. ISBN 0822313111