William Jackson Hooker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir William Hooker et Hooker.
William Jackson Hooker.

Sir William Jackson Hooker est un botaniste britannique, né le 6 juillet 1785 à Norwich et mort le 12 août 1865 à Londres, dans les Jardins botaniques royaux de Kew.

Fils de Joseph Hooker, il obtint son Doctorat of Laws à Glasgow et un doctorat honorifique en droit civil à Oxford après des études auprès de précepteurs,. Il étudia la flore d’Écosse (1806), d’Islande (1809), de France, de Suisse et d’Italie (1814). Il s’installa à Halesworth, dans le Suffolk en 1815 et y demeura jusqu’en 1820. Il devint alors détenteur de la Chaire royale de botanique à l’université de Glasgow et dirigea les Jardins botaniques royaux de Kew à partir de 1841, fonction qu’il conserva jusqu’à sa mort. Il fonda avec John Stevens Henslow (1795-1861), à Kew, le premier muséum consacré aux végétaux d’importance économique en 1847.

Hooker devint membre de la Royal Society en 1812, de la Société linnéenne de Londres et de nombreuses autres sociétés savantes. Il est l’auteur de recherches sur les fougères et sur les mousses, ainsi que de nombreux livres de botanique dont :

  • British Jungermanniæ (1816).
  • Flora Scotia (1821).
  • Icones Plantarum (dix volumes, 1827-1854).
  • avec Robert Kaye Greville - Icones filicum (deux volumes : 1831)
  • The British Flora (deux volumes, 1830-1836).
  • Genera Filicum (1842).
  • Species filicum (cinq volumes, 1846-1864).
  • Synopsis filicum (1868).

Son fils est l’explorateur et botaniste Sir Joseph Dalton Hooker (1817-1911), qui lui succéda à la tête des Kew gardens.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Hook. est l’abréviation botanique officielle de William Jackson Hooker.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI
Hooker n'est pas ou n'est plus l'abréviation botanique officielle de cet auteur mais est parfois citée dans la littérature.
Cette abréviation ne doit plus être utilisée. En effet, il est possible de confondre Hooker avec d'autres abréviations !
Voir la liste des plantes encore assignées à cet auteur par IPNI via cette abréviation