William J. Richardson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

William John Richardson (né en 1920) est un philosophe américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré chez les jésuites en 1941, Richardson est ordonné prêtre en 1953.

Il soutient une thèse d’agrégation à l’Université catholique de Louvain, publiée sous le titre Heidegger : Through Phenomenology to Thought (Phaenomenologica 13, M. Nijhoff, La Haye, 1963). Celle-ci est l’un des premiers livres importants sur l’œuvre de Martin Heidegger dans le monde anglophone.

La notoriété de l’ouvrage est également à mettre au compte de la préface rédigée par Martin Heidegger (« Mon chemin de pensée et la phénoménologie »), dans laquelle celui-ci revient sur son parcours philosophique.

Outre son activité d’enseignement de la philosophie (au Boston College depuis 1981), Richardson mène une activité de psychanalyste.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Heidegger: Through Phenomenology to Thought (Preface by Martin Heidegger), Fourth Edition, Fordham University Press, New York, 2003.
  • (avec John P. Muller) Lacan and language: A reader's guide to Écrits, International Universities Press, New York, 1982 (adaptation française Ouvrir les Ecrits de Jacques Lacan, Erès, Toulouse, 1987)

Références[modifier | modifier le code]

  • B. Babich (éd.), From Phenomenology to Thought, Errancy, and Desire: Essays in Honor of William J. Richardson, S. J, Phaenomenologica, Kluwer, 1995, Springer, 2010.