William Hillebrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hillebrand.

William Francis Hillebrand (né en 1853 à Honolulu; mort en 1925) était un chimiste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de chimie à l'université de Freiberg, il obtint un doctorat à Heidelberg. Il découvrit, qu'un gaz se dégageait lors de la décomposition du minerai d'uranium ; il assimila se gaz à un nouvel élément. Cependant il ne put réussir à imposer son hypothèse. Et c'est seulement quelques années plus tard que Norman Foster Ramsey démontra, qu'il s'agissait d'hélium qui était jusqu'alors connu par l'analyse du spectre solaire.

Hillebrand fut actif dans l'American Chemical Society. De 1908 à 1925, il fut chimiste en chef au National Bureau of Standards.

À partir de 1923, il écrivit avec Gustav Ernst Fredrik Lundell l'ouvrage Applied Inorganic Analysis. Après sa mort, cet ouvrage fut publié en 1929 et fut longtemps un ouvrage de référence en chimie inorganique.

L'American Chemical Society décerne encore aujourd'hui chaque année la médaille Hillebrand.

William Francis Hillebrand était le fils du médecin et botaniste allemand Wilhelm Hillebrand.

Récompenses[modifier | modifier le code]

En 1916, il reçut pour ses contributions scientifiques la Chandler Gold Medal de l'université Columbia.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Analyse der Silikat- und Karbonatgesteine, 1910
  • W. F. Hillebrand and G. E. F. Lundell, Applied Inorganic Analysis, John Wiley & Sons, New York (1929)

Sources[modifier | modifier le code]