William Hallowes Miller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Miller.

William Hallowes Miller, né le 6 avril 1801 à Velindre, près de Llandovery, Carmarthenshire et décédé le 20 mai 1880, fut minéralogiste et cristallographe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudia au St. John’s College de Cambridge où il obtint son diplôme en 1826. Pendant quelques années, il occupa la fonction de college tutor qui lui permit de rédiger des traités d’hydrostatique et hydrodynamique. En 1832, il prit le poste de William Whewell comme professeur de minéralogie, poste qu'il occupa jusqu'en 1870. Il a été nommé membre de la Société royale de Londres en 1838. Il a acquis une certaine notoriété dans le monde savant de son époque par d’intéressants mémoires, insérés dans les Philosophical Transactions, notamment : Sur les cristaux trouvés en scories, Sur les cristaux, Sur l'acide borique, Sur la position des axes de l'élasticité optique dans les cristaux, Sur les faux arcs-en-ciel, Sur les types des poids et mesures, etc. On lui doit une édition refondue de l'Introduction élémentaire à la minéralogie de W. Phillips (1852). Son ouvrage principal, Crystallography, fut publié en 1838. En 1852, il produisit une nouvelle édition de la Elementary Introduction to Mineralogy de H. J. Brooke. En 1843, il participa au comité chargé de superviser l'élaboration de nouvelles normes de longueur et de poids (voir le Phil. Trans., 1856).

Publications[modifier | modifier le code]

Espcèces minérales décrites et dédiée[modifier | modifier le code]

Une espèce minérale lui a été dédié par Wilhelm Karl Ritter von Haidinger : la millérite.

Voir aussi[modifier | modifier le code]