William Favre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Favre.

William Favre, né le 5 octobre 1843 aux Eaux-Vives et décédé le 22 février 1918 aux Eaux-Vives, est une personnalité politique et un protecteur suisse des arts.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'université de Genève et de Berlin en chimie jusqu'en 1868, il entreprend plusieurs voyages en Turquie puis en Égypte en 1873. De retour à Genève, il est élu conseiller municipal des Eaux-Vives — qui étaient alors une commune genevoise — de 1875 à 1899. Il est en particulier adjoint au maire jusqu'en 1878 lorsqu'il se lance dans un tour du monde.

Le 12 février 1887, il préside la fondation d'une nouvelle association appelée Société de secours entre artistes et amis des Beaux-Arts (qui deviendra par la suite la Société mutuelle artistique)[1]. À cette époque, il procède à différentes recherches sur l'histoire de Genève.

En 1917, il fait don à la ville de Genève du parc de La Grange avec la maison de maître, propriété familiale depuis 1800 dont son père, Edmond Favre, avait fait réaménager les jardins. Il garde toutefois l'usufruit du parc jusqu'à sa mort qui survient l'année suivante.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Selon le Document de présentation de la SMA [PDF]

Sources[modifier | modifier le code]