William Ernest Henley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William Ernest Henley.

William Ernest Henley (né le 23 août 1849 à Gloucester et mort le 11 juillet 1903 à Woking) est un poète, critique littéraire et éditeur britannique. Il est principalement connu pour son poème Invictus.

Il a reçu une éducation non religieuse à The Crypt School (en). Atteint d'une tuberculose osseuse à l'âge de 12 ans, il dut subir une amputation de son pied gauche à mi-jambe à l'age de 25 ans. L'écrivain Robert Louis Stevenson, dont il était l'ami, s'inspira de son handicap pour décrire le personnage de Long John Silver, le fameux pirate de son roman d'aventures L'Île au trésor[1]. Henley et Stevenson collaborèrent d'ailleurs à l'écriture de plusieurs pièces de théâtre :

  • Robert Macaire
  • Admiral Guinea
  • Beau Austin
  • Deacon Brodie

En 1875, il écrit de son lit d'hôpital le fameux poème Invictus dont le titre latin signifie « invincible ». Il disait lui-même qu'il avait écrit ce poème comme une démonstration de sa résistance à la douleur qui suivit son amputation du pied. Ce poème fut l'objet de nombreuses citations.

Il a été très critiqué par l'Église pour ce poème[réf. souhaitée], notamment pour les deux derniers vers, les plus fréquemment cités :

« Je suis le maître de mon destin
Le capitaine de mon âme. »
[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. R. L. Stevenson, Essais sur l'art de la fiction, Payot,‎ 1992 (ISBN 2-228-88542-8), « Mon premier livre : L'Île au trésor », p. 326-327
  2. « I am the master of my fate: / I am the captain of my soul. » [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]