William Dumas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumas.
William Dumas
Image illustrative de l'article William Dumas
Fonctions
Député de la 5e circonscription du Gard
En fonction depuis le 20 juin 2004
Réélection 17 juin 2007, 17 juin 2012
Prédécesseur Damien Alary
Conseiller général du Canton de Saint-Mamert-du-Gard
En fonction depuis le 29 mars 1992
Prédécesseur Léopold Dumas
Maire de Fons
18 mars 200116 mars 2008
Successeur Gérard Gire
Biographie
Date de naissance 23 janvier 1942 (72 ans)
Lieu de naissance Nîmes (Gard)
Parti politique PS
Profession Directeur d'agence au Crédit agricole

William Dumas, né le 23 janvier 1942 à Nîmes, est un homme politique français. Il est député PS de la cinquième circonscription du Gard,

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille de viticulteurs, son père fut conseiller général pendant treize ans. En 1965, il entre au Crédit agricole du Gard en tant que guichetier puis devient directeur d'agence et en fin de carrière cadre chargé de l'audit des agences. William Dumas est père de deux enfants.

Il s'engage au PS en 1970. Il est élu en 1992 conseiller général du canton de Saint-Mamert-du-Gard, réélu depuis. En 1994, il devient vice-président du conseil général, délégué aux finances. En 2001, il est élu maire de sa commune de Fons et devient président du groupe socialiste et apparentés du conseil général.

Suppléant du député Damien Alary depuis 1997, il lui succède en 2004 lorsque Damien Alary est élu vice-président de la région Languedoc-Roussillon et qu'il décide de démissionner de son mandat parlementaire. Reconduit à l'Assemblée nationale en 2007 pour la XIIIe législature (2007-2012) avec 51,39 % des suffrages, il a pour suppléante Anne-Marie Vendeville, présidente d'une association d'insertion et conseillère prud'homale. En 2012, il est réélu député en obtenant 61,43 % des voix face à la candidate du FN, Sybil Vergnes.

William Dumas est par ailleurs à l'origine de la création de l'établissement public de coopération culturelle du Pont du Gard (près de Nîmes) qu'il préside depuis 2003. Cette structure gère l'édifice romain le plus visité de France et emploie 76 personnes.

Mandats[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]