William Cooper (conchyliologiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cooper.

William Cooper (1798[1] - avril 1864) est un collectionneur et conchyliologiste américain.

Cooper étudie la zoologie en Europe de 1821 à 1824 puis voyage en Nouvelle-Écosse, dans le Kentucky et aux Bahamas pour y collecter des spécimens, notamment à l'aide de drague afin de récolter des coquillages. Bien qu'il ne décrive pas lui-même ses spécimens, ils sont utilisés par d'autres naturalistes comme John James Audubon (1785-1851), Charles Lucien Bonaparte (1803-1857) et Thomas Nuttall (1786-1859).

Il est l'un des fondateurs du New York Lyceum of Natural History (qui deviendra plus tard la New York Academy of Sciences) et le premier citoyen américain à devenir membre de la Zoological Society of London. De santé fragile, il se retire dans sa propriété du New Jersey. Il fait néanmoins encore des voyages à travers le Kentucky, en Nouvelle-Écosse et aux Bahamas. Il entreprend en 1853, une étude systématique des coquillages des États-Unis, certains de ses articles paraissent dans les Pacific Railroad Reports.

Il est le père du fameux médecin et naturaliste James Graham Cooper (1830-1902).

W.Cooper est l’abréviation botanique officielle de William Cooper (conchyliologiste).
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI

Note[modifier | modifier le code]

  1. L'année de sa naissance n'est pas connue avec précision. On déduit la date de 1798 car il avait 20 ans lors de la fondation de la New York Lyceum of Natural History.

Source[modifier | modifier le code]

  • Edward S. Gruson (1972). Words for Birds. A Lexicon of North American Birds with Biographical Notes. Quadrangle Books (New York) : xiv + 305 p.