William Colby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Colby (homonymie)
William Colby dans les années 1970

William Egan Colby, né le , décédé le , souvent appelé Bill Colby, a été le directeur de la CIA de 1973 à 1976.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Saint Paul (Minnesota), William Colby est diplômé de l'Université de Princeton en 1940, puis intègre la Faculté de Droit de Columbia en 1941. Il a eu une longue carrière dans le milieu du renseignement. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est membre des équipes « Jedburgh » de l'OSS dans lesquelles il se lie d'amitié avec notamment Paul Aussaresses ; il fut parachuté en France et effectua aussi des sabotages en Norvège contre l'occupant Allemand.

Il rejoint la CIA peu après sa création. Il devient par la suite chef de station de la CIA à Saïgon et responsable d'une grande partie des opérations de la CIA menées pendant la guerre du Viêt Nam, en particulier la mise en œuvre du très controversé programme Phoenix destiné à briser l'infrastructure du Viêt-Cong et responsable de la mort de milliers de personnes.

Peu après, en 1973 il devient directeur des opérations de la CIA, puis en septembre de la même année il devient directeur de « l'agence », à la suite de la démission de Richard Helms et l'intérim assuré par Schlesinger.

Cette position fera qu'il devra notamment témoigner devant la Commission Church du Congrès des États-Unis, créée en 1975 à la suite du scandale du Watergate pour enquêter sur les activités illégales de la CIA depuis sa création. Colby collaborera bien avec la commission, contrairement à son prédécesseur Richard Helms. Sous sa direction la CIA subit d'importantes réformes demandées par le pouvoir américain, notamment l'instauration d'un contrôle parlementaire. Colby obligera aussi James Jesus Angleton en 1974 à démissionner de son poste du contre-espionnage à la suite de la révélation dans la presse de l'opération illégale d'ouverture du courrier de citoyens américains ordonnée par celui-ci.

En 1976, Colby est remplacé à la tête de la CIA, à l'instigation de Henry Kissinger, par George Bush.

Colby est décédé le 27 avril 1996 à proximité de sa maison à Rock Point dans le Maryland, apparemment à la suite d'un accident de bateau. Son corps sera retrouvé le 6 mai, à une vingtaine de mètres de son canoë. L'enquête a conclu que Colby était mort par noyade après être tombé de son canoë à la suite d'une attaque cardiaque. Sa tombe se trouve au Cimetière national d'Arlington.

Diverses théories du complot de morts moins naturelles ont été évoquées, entre autres invoquant le fait que le corps de Colby ne portait pas le gilet de sauvetage qu'il utilisait d'habitude selon ses amis, et que la zone entourant le canoë avait été fouillée à de multiples reprises dans les jours suivant sa disparition avant qu'il ne soit retrouvé.

Documentaire télévisé[modifier | modifier le code]

  • William Colby : sur les traces de mon père, cet espion, de Carl Colby, 2011, titre original The man nobody knew.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • William Colby et Peter Forbath, Trente ans dans la CIA, Presses de la Renaissance, Paris, 1978