William Chambers (architecte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir William Chambers et Chambers.
Somerset House à Londres.

Sir William Chambers est un architecte écossais né à Gothembourg (Göteborg) (Suède) en 1723 et mort à Londres en 1796.

Fils d'un marchand écossais établi en Suède, William Chambers fut envoyé en Angleterre pour faire ses études. Il retourna en Suède à l'âge de 16 ans et travailla pour la Compagnie des Indes Orientales Suédoise entre 1740 et 1749, ce qui lui permit de voyager en Chine et au Bengale. Il y étudia l'architecture chinoise. En 1749, ayant amassé suffisamment d'argent, il put se consacrer exclusivement à l'architecture.

Il l'étudia à Paris avec Jacques François Blondel et en Italie, où il se familiarisa avec les idées qui avaient cours à l'Académie de France à Rome. À son retour en Angleterre en 1755, il s'établit comme architecte à Londres et, sur la recommandation du 4e comte de Bute, devint conseiller du Prince de Galles pour l'architecture. En 1761, il fut nommé l'un des architectes des Bâtiments du Roi et, en 1769, contrôleur des Bâtiments du Roi. Lorsque cette administration fut réorganisée en 1782, il en devint le Surveillant et Contrôleur général.

Proche du roi George III, il fut le premier trésorier de la Royal Academy of Arts en 1768[1] où il protégea l'architecte John Soane.

Son travail associe le palladianisme, avec des façades symétriques et bien ordonnées, avec les formes précoces du néoclassicisme. Il répandit en Angleterre le goût de l'architecture chinoise, et fut chargé de construire plusieurs maisons et de distribuer des jardins dans ce goût.

On a de lui :

  • Dessins des édifices.... chinois, 1757
  • Dissertation sur le jardinage chinois
  • Traité d'Architecture civile, 1779

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche sur le site de la Royal Academy of Arts

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.