Willem de Vlamingh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les navires de Willem de Vlamingh avec des cygnes noirs, à l'embouchure de la rivière Swan (gravure en couleur de Johannes van Keulen publiée en 1726)

Willem de Vlamingh (né le 28 novembre 1640, Vlieland - vers 1698) était un officier de marine hollandais qui explora les côtes du sud-ouest de l'Australie à la fin du XVIIe siècle.

Vlamingh s'engagea dans la Compagnie néerlandaise des Indes orientales en 1688 et fit son premier voyage à Batavia la même année. Après son deuxième voyage, en 1694, on lui demanda de monter une expédition pour partir à la recherche d'un navire de la compagnie, le Ridderschap van Holland, porté disparu avec 325 passagers à bord alors qu'il faisait route vers Batavia. Les dirigeants croyaient que le navire avait pu aller s'échouer sur les côtes ouest de l'Australie (la Nouvelle-Hollande à l'époque).

En 1696, Willem de Vlamingh dirigea l'expédition chargée de rechercher sur les côtes ouest de l'Australie les survivants du Ridderschap van Holland disparus deux ans plus tôt. Les recherches furent vaines mais Vlamingh profita de son voyage pour dresser la carte de la côte ouest de l'Australie ce qui améliora par la suite les conditions de navigation dans l'océan Indien entre le cap de Bonne-Espérance jusqu'aux Indes néerlandaises. Vlamingh avait trois bateaux sous son commandement : la frégate De Geelvink commandée par lui-même, le hooker De Nijptang commandé par le capitaine Gerrit Collaert et la galiote Weseltje commandée par son frère Joshua de Vlamingh.

L'expédition quitta Amsterdam le 2 mai 1696

Sur les autres projets Wikimedia :