Wilhelm von Mirbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bundesarchiv Bild 183-2007-0327-504, Graf Wilhelm von Mirbach-Harff.jpg

Le comte Wilhelm von Mirbach (2 juillet 1871 - 6 juillet 1918) est un diplomate allemand. Il a participé aux négociations soviéto-allemandes de Brest-Litovsk (décembre 1917 - mars 1918, voir Traité de Brest-Litovsk). Il a été nommé ambassadeur d'Allemagne à la RSFSR en avril 1918.

Issu d'une riche famille catholique d'aristocrates prussiens, il avait servi en 1908-1911 comme conseiller à l'ambassade d'Allemagne de Saint-Pétersbourg[1]. Il a été assassiné par Iakov Bloumkine, à la demande du comité central du Parti socialiste-révolutionnaire de gauche, qui a essayé de provoquer la reprise de la guerre avec l'Allemagne[2]. Blumkin est entré dans la résidence de Mirbach en utilisant des documents falsifiés et a tiré sur sa victime à bout portant. L'assassinat de Mirbach marque le début de la révolte des socialistes-révolutionnaires de gauche à Moscou en 1918.

Wilhelm v. Mirbach est remplacé par Karl Helfferich comme ambassadeur allemand à la RSFSR.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Richard Pipes, La Révolution russe, PUF, 1993, p. 566.
  2. Léon Trotsky, « L'endroit d'où l'on ne revient pas », avril 1936.

Source[modifier | modifier le code]