Wilhelm Worringer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wilhelm Robert Worringer (, Aix-la-Chapelle - , Munich) est un historien et critique d'art allemand.

Il défend le mouvement de l'expressionnisme, auquel il donne son nom.

Ses écrits les plus remarqués sont :

  • Abstraction et empathie [Abstraktion und Einfühlung : ein Beitrag zur Stilpsychologie], publié en 1907 : c'est sa thèse de doctorat, qui est ensuite republiée plusieurs fois chez Piper[1].
  • L’Art gothique [Formprobleme der Gotik, Munich, Piper, 1911], traduit de l'allemand en 1941 par D. Decourdemanche (Gallimard), dans lequel il distingue quatre types psychosociaux : les hommes primitif, classique, oriental et gothique, auxquels correspondent quatre formes d'expression artistiques, et qui ont tous le même droit à la considération.

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]