Wilhelm Martin Leberecht de Wette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
W.M.L. de Wette

Wilhelm Martin Leberecht de Wette (12 janvier 1780 - 16 juin 1849) est un théologien allemand et un bibliste.

Travaux[modifier | modifier le code]

Julius Wellhausen le décrit comme un pionner de l'exégèse historico-critique. Nous lui devons l'idée que le "livre de la loi" (2 Rois 22-8) retrouvé sous le règne de Josias était le Deutéronome seul (1805). Par ailleurs, suivant une opinion émise par Baruch Spinoza, il suppose l'existence d'un vaste ensemble de textes, un énnéateuque qui aurait raconté l'histoire d'Israël des origines à l'exil. Cet ensemble serait issu de la fusion d'un texte écrit par un narrateur annalistique et d'un écrit par un narrateur théocratique. Ce texte aurait ensuite été retravaillé pour le lier au Deutéronome et aux autres livres historiques de la Bible[1]

Biographie[modifier | modifier le code]

  • Beiträge zur Einleitung in das Alte Testament (2 vols, 1806–1807)
  • Kommentar über die Psalmen (1811), which has passed through several editions
  • Lehrbuch der hebräisch-jüdischen Archäologie (1814)
  • Über Religion und Theologie (1815); a work of great importance as showing its author's general theological position
  • Lehrbuch der christlichen Dogmatik (1813-1816)
  • Lehrbuch der historisch-kritischen Einleitung in die Bibel (1817)
  • Christliche Sittenlehre (1819–1821)
  • Einleitung in das Neue Testament (1826)
  • Religion, ihr Wesen, ihre Erscheinungsform, und ihr Einfluss auf das Leben (1827)
  • Das Wesen des christlichen Glaubens (1846)
  • Kurzgefasstes exegetisches Handbuch zum Neuen Testament (1836–1848).

Note et Références[modifier | modifier le code]

  1. Thomas Römer, « La construction du Pentateuque, de l'Hexateuque et de l'Ennéateuque : Investigations préliminaires sur la formation des grands ensembles littéraires de la Bible hébraïque », dans Thomas Römer et Konrad Schmid, Les dernières rédactions du Pentateuque, de l'Hexateuque et de l'Ennéateuque, Louvain, Presses universitaires de Louvain,‎ 2007 (lire en ligne), p. 12

Bibliographie[modifier | modifier le code]