Wilhelm Johannsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Johannsen

Wilhelm Ludvig Johannsen est un botaniste, physiologiste et généticien danois, né à Copenhague et mort le dans cette même ville.

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Son père ne pouvant financer ses études universitaires, il entreprend une carrière de pharmacien. Pendant la dernière année de formation à ce métier, il peut tout de même étudier la botanique et la chimie à l'université. En 1881 il est engagé comme chimiste aux laboratoires de la brasserie Carlsberg à Copenhague où il travaille sur l'orge sous la direction de Johan Kjeldahl[1]. (Le laboratoire de la brasserie Carlsberg à Copenhague, créé après la publication des Études sur la bière par Pasteur)

En 1887 il quitte les laboratoires Carlsberg, mais poursuit ses recherches sur l'orge — notamment sur la dormance — à Copenhague et dans des universités allemandes[1].

En 1892 il est recruté comme lecteur en physiologie végétale au Collège royal d'agriculture et de médecine vétérinaire[1],[2].

En 1905, il devient professeur de physiologie végétale à l'université de Copenhague[1].

Il a aussi travaillé à l'Institut agricole de Copenhague avant d'enseigner l'agriculture à l'université de la ville.

Il devient membre de l'Académie des sciences naturelles de Philadelphie en 1915.

Apports[modifier | modifier le code]

En 1903, il démontre, dans ce qui deviendra connu sous le nom d'« expérience de Johannsen », certaines limites de la sélection massale. En 1909, il invente le terme de gène[3], par opposition au terme darwinien de pangene, qui implique que l'ensemble de l'organisme participe de l'hérédité. En 1911 il propose les termes de génotype et de phénotype. Il définit aussi le terme de « population » en biologie.

Liste partielle des publications[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Jean Deutsch, Le gène - Un concept en évolution, Le Seuil, coll. « Science ouverte », octobre 2012
  2. Aujourd'hui, la faculté des sciences de la vie de l'université de Copenhague.
  3. D'après le Grand Robert, version 3.1.0 (7.0), le mot est apparu d'abord en allemand, puis en anglais.

Liens externes[modifier | modifier le code]