Wilhelm Brückner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wilhelm Brückner, né le 11 décembre 1884 à Baden-Baden et mort le 18 août 1954 à Herbsdorf (aujourd'hui Nußdorf) en Haute-Bavière, est un militaire allemand. Il fut membre du parti national-socialiste et jusqu'en 1940 l'adjudant-chef et garde du corps d'Adolf Hitler.

Biographie[modifier | modifier le code]

Brückner a grandi à Baden-Baden et y a obtenu son Abitur. Ensuite il a étudié le droit et de l'économie à Strasbourg (en ce moment Strassburg, ville allemande), Fribourg, Heidelberg et Munich. Pendant la Première Guerre mondiale, Brückner était officier dans un régiment d'infanterie bavarois et a terminé avec le grade de lieutenant. Après la guerre, il rejoint le Freikorps Epp, une organisation paramilitaire de droite, et a participé à la dépose le gouvernement légal de Bavière avec le Schützenregiment 42 comme membre de la Reichswehr.
En 1922, Brückner est membre du NSDAP et quelques mois plus tard, le 1er février 1923, devient chef du régiment SA de Munich.

Le 9 novembre 1923, Brückner prend part au Putsch de la Brasserie à Munich, à la suite de quoi il sera condamné à un an et demi de prison. Il est cependant libéré après quatre mois et demi de détention. Il sera jusqu'en 1927 troisième secrétaire général de l'Association pour le germanisme à l’étranger (Verein für das Deutschtum im Ausland ou VDA). Il devient ensuite représentant de commerce, jusqu’à l'obtention d'un emploi stable à l'Institut allemand des Affaires étrangères.

L'année suivante, cependant, Brückner devient adjudant et garde du corps d'Adolf Hitler avant d'être nommé adjudant chef. Il était ainsi parmi ceux qui formaient un cercle personnel autour d'Hitler et l'un de ses plus intimes, à côté de Joseph Goebbels et de Sepp Dietrich. Le 9 novembre 1934, Brückner est nommé SA Obergruppenführer par Hitler. Suite à un accident de voiture survenu cette même année, Bruckner procure son médecin personnel, Karl Brandt, à Hitler, qui restera au service d'Hitler pendant des années.

Le 15 janvier 1936, Brückner devient citoyen d'honneur de Detmold, mais sera cependant dépouillé de cet honneur par le conseil municipal le 9 novembre 1945. Brückner, qui était bien apprécié des visiteurs de la Chancellerie du Reich pour sa simplicité et son affabilité, perd de plus en plus d'importance après la déclaration de guerre. Il devait céder de plus en plus du terrain à la Wehrmacht et aux adjudants SS. Le 18 octobre 1940, il est soudainement congédié après une dispute avec Kannenberg, le gestionnaire de maison d'Hitler. Il est remplacé par Julius Schaub. Brückner fait la guerre dans la Wehrmacht et obtient le grade de colonel.