Wildstrubel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wildstrubel
Le Wildstrubel depuis le nord
Le Wildstrubel depuis le nord
Géographie
Altitude 3 244 m[1]
Massif Alpes bernoises
Coordonnées 46° 24′ 01″ N 7° 31′ 43″ E / 46.40028, 7.52861 ()46° 24′ 01″ Nord 7° 31′ 43″ Est / 46.40028, 7.52861 ()  
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Cantons Berne
Valais
Arrondissement
District
Haut-Simmental - Gessenay
Loèche
Ascension
Première 16 août 1856 par Edmund von Fellenberg avec Jakob Tritten
Voie la plus facile par la cabane de Lämmeren depuis le col de la Gemmi
Géologie
Roches Roches sédimentaires

Géolocalisation sur la carte : canton du Valais

(Voir situation sur carte : canton du Valais)
Wildstrubel

Géolocalisation sur la carte : canton de Berne

(Voir situation sur carte : canton de Berne)
Wildstrubel

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Wildstrubel

Le Wildstrubel est un sommet du massif des Alpes bernoises culminant à 3 244 m d'altitude, à cheval sur le canton de Berne et le canton du Valais, en Suisse.

Il présente trois cimes d'altitude très proche, sur une arête de 3,5 km de long :

  • le sommet ouest appelé Wildstrubel ou Lenkerstrubel (3 244 m)[1] ;
  • le sommet central, appelé Mittelgipfel (3 243,5 m)[1] ;
  • le sommet est, appelé Grossstrubel (3 243 m)[1].

Il domine le glacier de la Plaine Morte au sud.

La première ascension d'un sommet du Wildstrubel a probablement été faite durant l'été 1855 par le docteur M. Schmid avec le chasseur de cristaux Jakob Tritten, sans qu'on ait plus de détails sur cette ascension[2]. La première ascension sure est celle de Edmund von Fellenberg avec Jakob Tritten, le 16 août 1856[3]. Le 8 septembre 1857, Thomas W. Hinchcliff et Bradshaw Smith avec le guide chamoniard Zacharie Cachat rejoignirent, après avoir atteint le sommet ouest, le Mittelgipfel, qui leur semblait le plus élevé[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Wildstrubel (BE) - Lenk », sur map.geo.admin.ch (consulté le 14 mars 2013)
  2. Gottlieb Studer, Über Eis und Schnee: Die höchsten Gipfel der Schweiz und die Geschichte ihrer Besteigung, Vol. 1, Schmid, Francke & Company, 1896, p. 522
  3. Edmund von Fellenberg, « Die Ersteigung des Wildstrubels », Berner Taschebuch auf das Jahr 1864, Bern, 1864, pp. 360-372
  4. Thomas W. Hinchcliff, « The Wildstrubel and Oldenhorn », dans Peaks, passes, and glaciers: a series of excursions by members of the Alpine, Londres, 1860, pp. 228-246

Sur les autres projets Wikimedia :