Wilderness Act

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Président Lyndon B. Johnson signe le Wilderness Act de 1964.

Le Wilderness Act ou Loi sur la protection de la nature est une loi fédérale américaine votée en 1964. Rédigée par Howard Zahniser de la Wilderness Society (Société pour la protection de la nature), elle définit légalement la naturalité (wilderness) comme : « un lieu où la terre et sa communauté de vie ne sont point entravés par l'homme, où l'homme lui-même n'est qu'un visiteur de passage. ». Elle établit le National Wilderness Preservation System et protège 37 000 km2 de forêts fédérales qui n'étaient auparavant protégées que par décret.


Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui le Wilderness System comprend plus de 429 000 km² de territoire fédéral administré par quatre agences, comme indiqué dans le tableau ci-dessous.

Le National Wilderness Preservation System:
Territoires administrés par chaque agence gouvernementale (état juillet 2004)[1]
Agence Surface
en km²
Pourcentage de
régions naturelles par agence
National Park Service 176 508 56 %
U.S. Forest Service 141 104 18 %
U.S. Fish and Wildlife Service 83 766 22 %
Bureau of Land Management 26 354 2 %
Total : 427 733 17 % du territoire fédéral.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tableau provenant de The Enduring Wilderness: Protecting Our Natural Heritage through the Wilderness Act (Fulcrum Publishing, 2004).
    Surfaces naturelles par agence depuis www.wilderness.net.
    Toutes les données utilisées pour le calcul des pourcentages proviennent de Federal Land Management Agencies (Washington, D.C.: Congressional Research Service, RL30867, February 2001)