Wild Horses

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wild Horses est une chanson du groupe de rock Rolling Stones tirée de l'album Sticky Fingers, écrite par Mick Jagger, Keith Richards et Gram Parsons.

La chanson est classée 334e au classement des 500 meilleures chansons du magazine Rolling Stone. Cette chanson était à l'origine une chanson écrite par Keith Richards en 1969 à l'occasion de la naissance de son fils, Marlon. Mick Jagger aurait réécrit les paroles pour parler de sa relation avec Marianne Faithfull qui était en train de s'effondrer. La légende veut que, le refrain "Wild Horses couldn't drag me away" ("des chevaux sauvages ne pourraient pas m'arracher d'ici") ait été la première phrase qu'aurait prononcé Marianne Faithfull après être sortie d'un coma suite à une surdose en 1969.

Inspiration et enregistrement[modifier | modifier le code]

Dans une note apparaissant dans la pochette de l'album paru en 1993 des Rolling Stones Jump Back: The Best of The Rolling Stones, Jagger déclare : "Everyone always says this was written about Marianne Faithfull but I don't think it was; that was all well over by then. But I was definitely very inside this piece emotionally."[1] ("Tout le monde dit que ce titre a été écrit à propos de Marianne Faithfull mais je ne pense que ce fut le cas ; j'étais déjà passé à autre chose à l'époque. Mais j'y ai mis beaucoup de mes émotions.") Keith Richards écrivit la mélodie et trouva le titre Wild Horses[1].

Au départ enregistrée sur une période de trois jours au Muscle Shoals Sound Studio en Alabama, du 2 au 4 décembre 1969, la chanson ne sortit qu'un an plus tard à cause de différends légaux avec l'ancien label du groupe. Avec Brown Sugar, c'est un des deux titres des Rolling Stones provenant de l'album Sticky Fingers sur lesquels Allen Klein possède également les droits. Y jouent Jim Dickinson au piano, Keith Richards à la guitare électrique, et Richards et Mick Taylor à la guitare acoustique. Keith Richards utilise une Nashville Tuning, sur laquelle les cordes Mi-La-Ré-Sol d'une guitare acoustique sont remplacées par des cordes avec une octave de plus.

En 2007, Jerry Hall, l'amie de longue date de Mick Jagger, déclara que Wild Horses était sa chanson favorite des Rolling Stones[2].

Sortie et influence[modifier | modifier le code]

Avant sa sortie sur l'album Sticky Fingers, Gram Parsons convainquit Jagger et Richards de l'autoriser à enregistrer Wild Horses avec son groupe, The Flying Burrito Brothers. Alors que les Rolling Stones avaient déjà lancé la production des 45-tours du titre, la version des Burrito Brothers fut la première à sortir, apparaissant sur leur second album, Burrito Deluxe, en avril 1970, un an avant Sticky Fingers.

Sorti comme leur second single réservé au départ aux États-Unis en juin 1971, Wild Horses atteignit la 28e place du Billboard Hot 100. Bien que populaire lors des performances live des Rolling Stones, Wild Horses n'est sortie dans une version acoustique/live retravaillée qu'en 1995, sur l'album Stripped. Cette version est sortie en single en 1996.

Ce titre a été de nombreuses fois reprise par différents groupes et artistes. Il a été ainsi repris par The Flying Burrito Brothers, Garbage, The Sundays, Elvis Costello, Neil Young, Old and in the Way, Leon Russell, Guns N' Roses, Johnny Goudie, Bush, Labelle, The Lovemongers avec Chris Cornell, Robin Williamson, Jewel, Dave Matthews, Charlotte Martin, Chantal Kreviazuk, Molly Hatchet, Alicia Keys ft. Adam Levine, Tre Lux, Iron & Wine, Stone Sour, Honeytribe, Sheryl Crow, Deacon Blue, Summerhill, Elisa, Melanie Safka, Kitty Hudson, John Barrowman, Susan Boyle et Robert Francis.
La version des Sundays (souvent faussement à The Cranberries, Sarah McLachlan, et Mazzy Star) fut utilisée pour une publicité Budweiser au début des années 1990, au cours de laquelle on pouvait voir des chevaux de Clydesdale courir au ralenti. Cette version fut également utilisée dans le thriller Fear en 1996 et dans l'épisode de Buffy contre les vampires "The Prom", dans la troisième saison. En 2007, Carolina Crown Drum and Bugle Corps utilisèrent le titre pour leur concert "Triple Crown." Dave Matthews l'interpréta en live avec les Rolling Stones.

La chanteuse américaine Beth Hart et le chanteur danois Jesper Binzer enregistrèrent une version ensemble. Richard Marx réalisa également une version du titre avec Jessica Andrews en chœur, pour son album sorti en 2008, Sundown. La version des Rolling Stones apparaît également dans le film Adaptation. en 2002. Le générique final du film Shine a Light utilise une version instrumentale de la chanson.

Le 8 avril 2006, la rock star chinoise Cui Jian chanta la chanson en duo avec Jagger alors que les Rolling Stones jouaient un concert à Shanghai.

Version de Susan Boyle[modifier | modifier le code]

Wild Horses

Single de Susan Boyle
extrait de l'album I Dreamed a Dream
Sortie 2009
Durée 4 min 55 s
Genre Pop
Label Syco, Columbia

La chanteuse écossaise Susan Boyle interpréta une version de Wild Horses sur son premier album I Dreamed a Dream.

Boyle expliqua au journal Christian Today pourquoi elle décida de chanter ce titre: "Comment ne pas être submergé par ce thème obsédant ? Cela évoque pour moi les souvenirs de mon enfance dans les Concil Estates - HLM au Royaume-Uni - la pauvreté et la lutte pour la survie, dont parle le premier couplet. L'ironie du sort et l'amertume. L'une de mes libérations émotionnelles préférées "[3]


Charts[modifier | modifier le code]

Chart (2009) Peak
position
Drapeau de l'Australie Australie 93
Drapeau du Canada Canada 95
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 99
Drapeau de la France France (SNEP Digital Chart)[4] 31
Drapeau de l'Irlande Irlande 11
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 9
Drapeau des États-Unis États-Unis 98

Références[modifier | modifier le code]