Liste des wilayas d'Algérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Wilayas d'Algérie)
Aller à : navigation, rechercher

L'Algérie est divisée en quarante-huit collectivités publiques territoriales appelées wilayas[1] (auparavant départements jusqu'en 1968), elles-mêmes subdivisées en daïras.

Les quarante-huit wilayas actuelles d'Algérie[modifier | modifier le code]

Wilayas d'Algérie

Les caractéristiques des wilayas algériennes sont très disparates les unes comparées aux autres. Cela est dû à l’histoire du pays, à sa géographie et à sa démographie. Ainsi, on peut noter de grandes différences parmi les quarante-huit wilayas en termes de superficies, du nombre de communes ou de daïras et de population.

Superficies[modifier | modifier le code]

Les trois wilayas du Sahara algérien ont les plus grandes superficies :

La superficie cumulée de ces trois wilayas représente plus de la moitié de la superficie totale de l'Algérie (2 381 741 km2).

Les wilayas ayant les plus faibles superficies se trouvent au nord du pays et sont des willayas côtières :

Répartition des daïras et des communes[modifier | modifier le code]

C'est au sud aussi que l'on trouve les wilayas ayant le plus petit nombre de daïras ou de communes :

Cependant, la wilaya d'Annaba [n° 23] fait figure d'exception car, quoi que située au nord-est du pays, elle n'a que 6 daïras et 12 communes.

Les wilayas ayant le plus grand nombre de daïras ou de communes se situent au nord du pays :

Répartition de la population[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Alger [n° 16], wilaya de la capitale algérienne, est la wilaya qui compte le plus grand nombre d’habitants : 2 988 145[2]. Selon le recensement de 2008, sept autres wilayas ont une population supérieure au million d’habitants[2] :

Les deux wilayas comptant le plus faible nombre d’habitants sont deux wilayas du Sahara algérien, qui sont aussi celles qui comptent le plus petit nombre de communes[2] :

Liste des 48 wilayas d'Algérie[modifier | modifier le code]

La loi n° 84-09 du 4 février 1984 relative à l’organisation territoriale du pays modifiée et complétée (JO n° 6 du 7 février 1984) a fixé à 48 le nombre de wilayas ainsi que la liste des communes qui sont rattachées à chacune d'entre elles.

Le tableau suivant donne la liste des wilayas en précisant, pour chaque wilaya, son code numérique, son nom (qui est toujours le nom de la ville chef-lieu de la wilaya), le nombre de daïras (qui est la subdivision administrative de la wilaya), le nombre de communes, sa superficie, ainsi que sa population.

Code

 
Wilaya

 
Nombre
de daïras
 
Nombre
de communes
 
Superficie
Km2
 
Population
(1966[3])
 
Population
(1977[4])
 
Population
(2008[5])
 
Densité (hab./km²)
(2008)
01 Wilaya d'Adrar 11 28 439 700 106 527 137 491 399 714 0,94
02 Wilaya de Chlef 13 35 4 795 339 161 492 807 1 002 088 209
03 Wilaya de Laghouat 10 24 25 057 102 172 148 418 455 602 18
04 Wilaya d'Oum El Bouaghi 12 29 6 783 229 872 305 717 621 612 81
05 Wilaya de Batna 22 61 12 192 373 086 513 500 1 119 791 92
06 Wilaya de Béjaïa 19 52 3 268 428 912 511 600 912 577 279
07 Wilaya de Biskra 12 33 20 986 212 894 329 912 721 356 34
08 Wilaya de Béchar 12 21 162 200 84 550 126 500 270 061 1,7
09 Wilaya de Blida 10 25 1 575 297 289 500 994 1 002 937 591
10 Wilaya de Bouira 12 45 4 439 259 369 374 267 695 583 157
11 Wilaya de Tamanrasset 7 10 556 185 30 024 42 096 176 637 0,32
12 Wilaya de Tébessa 12 28 14 227 231 067 306 814 648 703 46
13 Wilaya de Tlemcen 20 53 9 061 413 947 535 807 949 135 105
14 Wilaya de Tiaret 14 42 20 673 315 829 407 330 846 823 41
15 Wilaya de Tizi Ouzou 21 67 2 956 523 632 701 976 1 127 608 316
16 Wilaya d'Alger 13 57 1 190 994 751 1 587 888 2 988 145 2 511
17 Wilaya de Djelfa 12 36 66 415 241 849 332 535 1 092 184 46
18 Wilaya de Jijel 11 28 2 577 238 119 342 535 636 948 247
19 Wilaya de Sétif 20 60 6 504 474 729 686 540 1 489 979 229
20 Wilaya de Saïda 6 16 6 764 115 548 143 786 330 641 49
21 Wilaya de Skikda 13 38 4 026 325 071 466 932 898 680 223
22 Wilaya de Sidi Bel Abbès 15 52 9 096 251 255 321 890 604 744 66
23 Wilaya d'Annaba 6 12 1 439 218 638 350 032 609 499 424
24 Wilaya de Guelma 10 34 4 101 220 161 276 998 482 430 118
25 Wilaya de Constantine 6 12 2 187 348 136 478 339 938 475 427
26 Wilaya de Médéa 19 64 8 866 363 794 475 847 819 932 92
27 Wilaya de Mostaganem 10 32 2 175 272 208 360 918 737 118 325
28 Wilaya de M'Sila 15 47 18 718 298 943 416 723 990 591 53
29 Wilaya de Mascara 16 47 5 941 312 601 407 663 784 073 132
30 Wilaya d'Ouargla 10 21 211 980 121 391 197 332 558 558 2,6
31 Wilaya d'Oran 9 26 2 121 451 258 691 660 1 454 078 688
32 Wilaya d'El Bayadh 8 22 78 870 71 413 114 794 228 624 3,2
33 Wilaya d'Illizi 3 6 285 000 10 757 12 078 52 333 0,18
34 Wilaya de Bordj Bou Arreridj 10 34 4 115 231 063 309 303 628 475 160
35 Wilaya de Boumerdès 9 32 1 356 280 998 439 647 802 083 504
36 Wilaya d'El Tarf 7 24 3 339 123 624 193 497 408 414 122
37 Wilaya de Tindouf 1 2 159 000 4 500 7 417 49 149 0,31
38 Wilaya de Tissemsilt 8 22 3 152 132 910 264 240 294 476 93
39 Wilaya d'El Oued 12 30 54 573 169 026 259 947 647 548 12
40 Wilaya de Khenchela 8 21 9 811 128 619 189 026 386 683 40
41 Wilaya de Souk Ahras 10 26 4 541 172 988 225 669 438 127 95
42 Wilaya de Tipaza 10 28 1 605 284 365 450 598 591 010 273
43 Wilaya de Mila 13 32 3 407 303 174 378 655 766 886 220
44 Wilaya d'Aïn Defla 14 36 4 891 282 138 391 437 766 013 156
45 Wilaya de Naâma 7 12 29 950 60 717 82 555} 192 891 6,5
46 Wilaya d'Aïn Témouchent 8 28 2 379 172 521 219 263 371 239 156
47 Wilaya de Ghardaïa 9 13 86 105 103 730 162 486 363 598 4,2
48 Wilaya de Relizane 13 38 4 870 292 674 368 512 726 180 152
Algérie 548 1541 2 381 741 12 022 000 16 948 000 34 080 030 14


Liste des 31 wilayas d'Algérie de 1974 à 1983[modifier | modifier le code]

Carte des wilayas algériennes selon le découpage en vigueur de 1974 à 1983.

Le premier redécoupage territorial, après l'indépendance, a lieu le 2 juillet 1974[6]. Le nombre de wilayas passe de quinze à trente-et-un.

Liste des 15 départements puis wilayas entre 1962 et 1974[modifier | modifier le code]

Carte de l’Algérie situant les 15 départements (de 1962 à 1968) puis wilayas (de 1968 à 1974).
Article détaillé : Départements algériens.
  • À l’indépendance du pays en 1962, les 15 anciens départements de l’Algérie française sont conservés, ils sont renommés wilayas par ordonnance en 1968.
  • Les départements algériens gardent temporairement l’ancienne numération française à un chiffre et une lettre, mais rapidement les départements seront caractérisés par une lettre unique dès 1963[7] ; ils seront numérotés à nouveau en 1973 juste avant le redécoupage territorial suivant[8].
  • L’ancien département de Médéa (durant l’Algérie française) est nommé département de Titteri en 1962, avant de retrouver son nom en tant que wilaya en 1968.
  • De même l’ancien département d’Orléansville est nommé département du Chelif (d'après le nom du fleuve) en 1962, avant d’être renommé wilaya d’El-Asnam en 1968 (ce n’est qu’après le tremblement de terre de 1980 qu’il prendra le nom actuel de wilaya de Chlef).
Code
(1962-1963)
Nom du département
(1962-1968)
Lettre
(1963-1973)
Nom de la wilaya
(1968-1974)
Numéro
(1973-1974)
Chef-lieu
8A Département des Oasis G Wilaya des Oasis 08 Ouargla, puis
Laghouat[9]
8B Département de la Saoura L Wilaya de la Saoura 11 Béchar
9A Département d’Alger A Wilaya d’Alger 01 Alger
9B Département de Batna, puis
Département des Aurés
B Wilaya des Aurés 03 Batna
9C Département de Bône, puis
Département d’Annaba
C Wilaya d’Annaba 02 Annaba
9D Département de Constantine D Wilaya de Constantine 04 Constantine
9E Département de Médéa, puis
Département du Titteri
E Wilaya de Médéa 06 Médéa
9F Département de Mostaganem F Wilaya de Mostaganem 07 Mostaganem
9G Département d’Oran H Wilaya d’Oran 09 Oran
9H Département d’Orléansville, puis
Département du Chelif, puis
Département d’El-Asnam
J Wilaya d’El Asnam 05 Orléansville, puis
El-Asnam
9J Département de Sétif M Wilaya de Sétif 12 Sétif
9K Département de Tiaret R Wilaya de Tiaret 13 Tiaret
9L Département de Tizi Ouzou S Wilaya de Tizi Ouzou 14 Tizi Ouzou
9M Département de Tlemcen T Wilaya de Tlemcen 15 Tlemcen
9R Département de Saïda K Wilaya de Saïda 10 Saïda

Wilayas du FLN pendant la guerre d'Algérie[modifier | modifier le code]

Pendant la guerre d'indépendance d'Algérie, le FLN adopte un système d'organisation composé de 6 wilayas:

La France métropolitaine est considérée parfois comme une septième wilaya[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des wilayas algériennes sur le site du ministère algérien de l'Intérieur et des collectivités locales. Consulté le 16/01/2011.
  2. a, b et c « Population résidente des ménages ordinaires et collectifs selon la wilaya de résidence et le sexe et le taux d’accroissement annuel moyen (1998-2008) ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  3. Office National des Statistiques, Tableau 18 : Répartition de la population algérienne résidente selon la strate de la wilaya, RGPH 1966 (Revue statistiques n°35)
  4. Office National des Statistiques, Tableau 18 : Répartition de la population algérienne résidente selon la strate de la wilaya, RGPH 1977 (Revue statistiques n°35)
  5. Office National des Statistiques, Population par sexe, âge et Wilaya. Consulté le 17/01/2011.
  6. Ordonnance n°74-69 relative à la refonte de l'organisation territoriale des wilayas http://www.joradp.dz/JO6283/1974/055/FP608.pdf
  7. Arrêté du 7 février 1963 relatif aux plaques d’immatriculation des véhicules automobiles http://www.joradp.dz/Jo6283/1963/008/FP196.pdf
  8. Arrêté du 20 janvier 1973 relatif à l’immatriculation et la réimmatriculation des véhicules automobiles http://www.joradp.dz/Jo6283/1973/019/FP243.pdf
  9. Le changement de chef-lieu est décidé par décret le 28 décembre 1962. http://www.joradp.dz/Jo6283/1963/001/FP3.pdf
  10. Ali Haroun, La Septième Wilaya : La Guerre du FLN en France, 1954-1962, Paris, éd. du Seuil,‎ 1986, 522 p. (ISBN 2-02-009231-X)[réf. incomplète].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]