Wilaya d'Adrar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

27° 52′ 50″ N 0° 17′ 50″ O / 27.8806, -0.297222

Wilaya d'Adrar (01)
Vue de la ville d'Adrar.
Vue de la ville d'Adrar.
Localisation de la Wilaya d'Adrar
Localisation de la Wilaya d'Adrar
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Chef-lieu Adrar
Daïras 11
Communes 28
Wali Abderrahmane Madani Fouatih[1]
Code wilaya 01
Wilaya depuis 1974
Démographie
Population 399 714 hab. (2008[2])
Densité 0,94 hab./km2
Rang 37e
Géographie
Superficie 42 736 800 ha = 427 368 km2
Rang 2e

La wilaya d'Adrar est une wilaya algérienne, localisée dans le sud-ouest du pays. Majoritairement occupée par le Sahara, elle est peu peuplée, au regard de sa superficie (427 368 km2).

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La wilaya est située dans le sud-ouest de l'Algérie.

Wilayas limitrophes de la wilaya d'Adrar
El Bayadh, Ghardaïa
Béchar
Tindouf
wilaya d'Adrar Tamanrasset
Mauritanie, Mali

Régions de la wilaya[modifier | modifier le code]

La wilaya d'Adrar se répartit sur quatre zones géographiques :

Étymologie[modifier | modifier le code]

Adrar / adhrar est un nom masculin singulier (pluriel : idourar / idhourar). Ce mot berbère signifie « montagne », mot unique et quasi-général dans tout le pays berbère.

Organisation de la wilaya[modifier | modifier le code]

La wilaya, composée de 11 dairas, 28 communes et 299 ksars (villages), recouvre une zone d'environ 427 000 km² et regroupe 432 193 habitants (estimation de 2011).

Daïras[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Daïras de la wilaya d'Adrar.

Communes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Communes de la wilaya d'Adrar.

Démographie[modifier | modifier le code]

Statistiques (1998) : 311 515 habitants

Estimation (1er janvier 2011) : 432 193 habitants

Densité (1er janvier 2010) : 1,01habitants /km2

Économie[modifier | modifier le code]

Émergence d'une foggara à l'oasis de Timimoun en Algérie.

Adrar est une zone principalement agricole, caractérisée par son traditionnel système d'irrigation, la « foggara ».

Jumelage et partenariats[modifier | modifier le code]

Le Conseil Général de la Gironde a signé en novembre 2005 un accord de partenariat avec l'Assemblée Populaire d'Adrar.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le président Bouteflika procède à un mouvement dans le corps des walis », sur le site d'Algérie Presse Service,‎ 24 octobre 2013 (consulté le 25 octobre 2013).
  2. « Population résidente des ménages ordinaires et collectifs selon la wilaya de résidence et le sexe et le taux d’accroissement annuel moyen (1998-2008) ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]