Wikipédia:RAW/2013-06-09

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
et d'ailleurs  no 94
· S'inscrire · Se désinscrire ·
Regards sur l'actualité de la Wikimedia (RAW)

Brèves[modifier | modifier le code]

Aux Philippines, l'église de Daraga. À l'arrière-plan, le Mayon, un volcan sur l'île de Luçon. L'une des photos finalistes de Wiki Loves Monuments 2012.
  • Spécial:Nearby, une nouvelle fonction du moteur de Wikipédia, liste les articles qui décrivent des entités à proximité de l'ordinateur ou du mobile que vous utilisez. Pour voir la liste, vous devez autoriser le navigateur Web à partager les coordonnées du lieu où vous vous trouvez. (fr)[1]
  • Le musée des Augustins de Toulouse a signé un partenariat tripartite avec Wikimédia France et des étudiants. « Parallèlement à la rédaction d’articles, le versement d’images dans Wikimedia Commons s’est amplifié et étendu à l’ensemble des collections du musée. » « Les professeurs et établissements d’enseignement ont vu dans ce projet l’occasion de donner une nouvelle forme à un exercice classique de rédaction de notices en intégrant le numérique et les réseaux sociaux à leur pratiques pédagogiques. » (fr)[2], (fr)[3]
  • « Il existe un index alphabétique sur wikipedia mais vu qu’il y a plus d’un millions et demi d’articles, il ne sert pas à grand chose. » [4]
  • « Dans l’ombre de ce mastodonte, qui pèse 19 milliards de pages consultées dans le monde chaque mois, se cache la fondation Wikimedia, véritable cheville ouvrière du site. » « Nous sommes le seul site majeur sur Internet qui demande des dons. » « Un véritable gouvernement s’est même créé au sein de la communauté des wikipédiens. » [6]
  • La WMF veut lever 60 millions US $ pendant l'année 2013. [7]
Escapando de la crítica, peinture en trompe-l'oeil de Pere Borrell del Caso.
  • La Chine, grâce à la Grande Muraille pare-feu de Chine, peut bloquer un contenu précis de Wikipédia, et seulement ce contenu, même s'il est communiqué via HTTPS, un protocole de communication réputé quasi inviolable en ce qui concerne le contenu véhiculé. [NdE : Certaines agences de renseignements peuvent décoder un tel contenu, mais elles se comptent sur les doigts d'une main, car cela demande des capacités de calculs phénoménales et des algorithmes très performants.] Plutôt que de tenter de lire le contenu de la communication, les autorités chinoises bloquent sélectivement la communication. Elles contrôleraient au moins une autorité de certification jugée valide par les navigateurs web, autorité qui peut informer les navigateurs Web que telle page est inaccessible. Ou encore, les autorités chinoises bloqueraient toutes les communications en HTTPS. [8], [9]
  • Le projet WikiLang a pour objectif d'accumuler des informations sur toutes les langues, y compris celles en voie de disparition ou déjà disparues. Si ce projet venait à être accepté par la WMF, une nouvelle famille de wikis s'ajouterait à l'écosystème Wikimedia. Le projet OmegaWiki, qui veut créer une famille de dictionnaires de toutes les langues, recueillerait plus la faveur des contributeurs. [10]
  • WikiExperts.us propose de s'occuper de votre « profil » dans la Wikipédia en anglais (création/optimisation, traduction, protection et mise à jour). La société s'annonce dans The New York Times. [11]
  • Curiosité : en:Everything Tastes Better with Bacon est un featured article sur un livre de cuisine, publié en 2002 aux États-Unis, qui propose des recettes avec lard et sucre. Après avoir rédigé quatre livres de cuisine, l'éditeur de Sara Perry l'a mise au défi de rédiger un livre sur le lard. Même si la popularité du lard serait en hausse constante aux États-Unis, elle a estimé qu'il existe trop peu de recettes pour réussir à rédiger un livre. Elle s'est souvenue d'un mets de jambon au miel qu'elle a apprécié plus jeune, ce qui lui a donné l'inspiration d'explorer des recettes mélangeant le lard et le sucre.
  • Curiosité : Fordicidia est un article de qualité sur une fête romaine. Il s'agit d'« une fête religieuse de la fertilité célébrée le 15 avril durant laquelle les Romains offrent en sacrifice des vaches pleines. Une fois les vaches sacrifiées dans chacune des trente curies, les embryons de veaux sont brûlés par les vestales et leurs cendres servent quelques jours plus tard pour purifier le peuple lors des Parilia, le 21 avril. »
Discuter (les commentaires sont automatiquement transclus)

Dans les coulisses de la Wikimedia[modifier | modifier le code]

Logo de Wikivoyage.
  • L'Organisation mondiale du commerce (OMC) a exigé que Wikivoyage cesse d'utiliser son logo actuel, qui ressemble pour beaucoup à celui de l'OMC. Les conseillers juridiques de la WMF ont conclu qu'il faut se plier à cette exigence, qui devrait être exécutée au plus tard le 31 août 2013. En effet, le logo de Wikivoyage est récent (moins de six mois), un procès est coûteux et les jugements dans ce domaine sont aléatoires. [13] <commentaire de Cantons-de-l'Est : Sans compter que l'OMC est habitué aux poursuites judiciaires, possède les ressources financières pour faire appel aux services de bureaux d'avocats internationaux et a l'oreille des dirigeants politiques de ce monde.>
  • Le développeur le plus actif de Toolserver, DaB, se plaint que ce serveur ne sera bientôt plus utilisé, car remplacé par Wikimedia Labs. Il croit que Toolserver est plus efficace que Wikimedia Labs pour accueillir les projets informatiques qui demandent un laboratoire informatique puissant. Cependant, la WMF et Wikimedia Deutschland ne veulent plus verser d'argent pour maintenir Toolserver. Des gens ont félicité DaB pour son travail, mais d'autres lui font observer qu'il n'a pas été capable de corriger des bogues, certains connus depuis des mois et qui auraient demandé peu d'efforts. De plus, DaB aurait régulièrement rejeté toute offre d'aide. [15]
Selon Edward Snowden, au moins neuf sociétés américaines participent au programme de surveillance PRISM : Microsoft (via Hotmail, entre autres), Google, Yahoo!, Facebook, Paltalk, YouTube, Skype, AOL et Apple.
  • Dans la foulée des révélations sur le programme de surveillance américain PRISM, la WMF a émis un communiqué de presse dans lequel elle affirme ne jamais avoir participé au programme de la NSA. De plus, elle indique qu'elle irait en justice si la NSA tentait de lui imposer de participer. [16]
  • Les nouvelles moutures de MediaWiki, qui comportent quelques améliorations et corrections, sont dès maintenant mises en service à toutes les semaines. [17]
  • Cela fait un an que tous les serveurs de l'écosystème Wikimedia utilisent IPv6. [18]
  • Les élections pour les trois sièges au Board of Trustees de la WMF ont commencé. Les votes sont acceptés jusqu'au 22 juin 2013. (fr)[19]
  • En mai 2013, la Wikipédia en anglais a ajouté un niveau de protection : « Pending changes level 1 protection » (« protection niveau 1 : approbation avant publication »), qui se situe entre modification sans restriction et semi-protection. [20]
  • En mai 2013, la WMF a publié quelques statistiques sur les sites Wikimedia [21] :
    • avril 2013, nombre de visiteurs uniques : 517 millions (+9,16 % par rapport à l'an passé)
    • mai 2013, nombre de pages vues : 21 milliards (+16,5 % par rapport à l'an passé)
    • avril 2013, nombre de contributeurs actifs : 82 553 (+4,38 % par rapport à l'an passé)
    • graphiques de janvier 2008 à avril 2013
  • {{Gallery}} remplace, selon moi, avantageusement <gallery>...</gallery>. Par exemple, vous pouvez lui indiquer la hauteur et la largeur maximales, et il ajustera chacune des illustrations en conséquence (avec <gallery>, il faut souvent prévisualiser plusieurs fois). La documentation en français de ce modèle manque cruellement (car je l'ai importé de la Wikipédia en anglais voici à peine quelques jours), mais celle en anglais peut dépanner.
{{Gallery}}
Frontière franco-allemande, montrant l'emplacement exact du système de fortifications français. 1/400 000e. Version réduite de la carte spéciale d'Alsace-Lorraine d'Algermissen 
Les chutes McWay (McWay Falls) dans le parc d'État Julia Pfeiffer, à Big Sur en Californie. 
Vue intérieure d'un kaléidoscope 
Texte sous les images
Discuter (les commentaires sont automatiquement transclus)

Wikimedia Commons, un wiki brisé ? (partie 1)[modifier | modifier le code]

Photo de Charles Baudelaire vers 1862, une featured picture de la Wikipédia en anglais et qui est aussi une image de valeur sur Wikimedia Commons.

Dans un op-ed du Signpost, Gigs avance que la mission de Wikimedia Commons a été détournée en 2008 après une discussion de sept contributeurs. Il propose de modifier la façon dont la gestion des médias est réalisée. [22]

Auparavant, ce devait être un entrepôt de médias à valeur encyclopédique, aujourd'hui, il peut accueillir tout média à valeur éducative. Selon lui, il est dès lors très difficile de supprimer un média libre, même de mauvaise qualité, puisque il est très difficile de démontrer qu'il n'a aucune valeur éducative. Par ailleurs, selon lui, la communauté est trop réduite pour faire une maintenance efficace et s'ajuster aux besoins de la communauté wikimédienne. Il avance donc que ce projet, essentiel pour les autres wikis, est maintenu par un petit groupe qui impose ses politiques à l'ensemble de la communauté wikimédienne. Il fait observer que le site comprend plusieurs images de nudité de mauvaise qualité qui auraient été téléversées par des gens souhaitant combler certaines satisfactions. Et les opposants à leur suppression affirment que personne n'a le droit de censurer ces images.

Gigs continue en mentionnant que pratiquement tous les wikis ont des politiques sur les sujets sensibles. Par exemple, la diffamation de personnes vivantes n'est pas tolérée. Les politiques sur la neutralité et la vérifiabilité ont été mises en place pour prévenir l'usage des wikis comme vecteurs de promotion. Toujours selon lui, ces politiques ne sont pas le fruit de la censure, mais de la curation. Il avance qu'un petit groupe de contributeurs se croyant investi d'une mission se croit mieux placé pour savoir ce qui est bien qu'une multitude qui lui dit qu'il a tort.

Puisque les médias sont essentiels dans les wikis, Gigs propose de modifier MediaWiki de façon à ce que chaque wiki soit « propriétaire » des médias versés par sa communauté. Une fois un média chargé, le moteur publie la licence de ce média. Si elle est compatible avec les politiques d'un autre wiki, le média devient disponible pour ce wiki. Si le média vient à être supprimé du premier wiki, c'est un autre wiki qui devient « propriétaire » du média. Si aucun wiki n'est « propriétaire », le média est supprimé pour de bon.

Dans les commentaires laissés à la fin de l'article, un contributeur fait observer que Gigs a très peu contribué à Wikimedia Commons (moins que 50 fois en 4 ans). Un autre mentionne qu'il s'agit d'un enième article sur l'échec de Wikimedia Commons. Il serait heureux, si on l'invitait, à rédiger un op-ed sur les échecs de la Wikipédia en anglais. Un troisième mentionne qu'il est souvent dirigé vers Wikimedia Commons et Flickr quand il recherche une photo. Selon lui, c'est la culture des administrateurs qui est brisée, pas le wiki. Un autre mentionne que le nombre de photos de Wikimedia Commons est beaucoup plus petit que celui de Photobucket  (en) [NdT : qui se compte en milliards], Flickr [NdT : idem] ou même Facebook. MediaWiki n'est pas conçu au départ comme un système de gestion de médias, ce qui amène certains problèmes. Un cinquième serait heureux que la gestion des médias soit répartie parmi les wikis de l'écosystème, il pourrait ainsi profiter de l'aide des administrateurs des autres wikis et prendre moins de temps à traiter les demandes de suppressions.

Partie 2

Discuter (les commentaires sont automatiquement transclus)
« Je vous prie de m'excuser pour l'omission des formules de politesses.
Je n'imaginais pas qu'il y avait des vraies personnes. J'imaginais que c'était des machines. »
[1]
Rédigé/traduit par Cantons-de-l'Est (d · c)
Citations originales
Notes
Références
  1. Arbrevert, Message laissé sur une page de discussion, Wikipédia en français, 26 mai 2013