Wikipédia:Affaire de Pierre-sur-Haute

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raccourci [+]
WP:APH

Cette page traite de l'affaire de Pierre-sur-Haute. Dans cette affaire, une agence de renseignement de la police française, la Direction centrale du Renseignement intérieur, a tenté de faire supprimer un article — Station hertzienne militaire de Pierre-sur-Haute — de la version francophone de Wikipédia. La revue de presse abondante concernant cette affaire fait l'objet d'un renvoi jusqu'ici depuis la page générale Wikipédia:Revue de presse.

Sommaire

Historique[modifier | modifier le code]

Les heures indiquées dans cette section font référence à l'heure d’été d’Europe centrale.

Avant l'affaire[modifier | modifier le code]

L'article « station militaire hertzienne de Pierre sur Haute »[Note 1] a été créé le 24 juillet 2009 par l'utilisateur Qvsqvs (d · c)[1]. Il est modifié 30 fois par 22 utilisateurs entre sa création et juillet 2012[2], un « destin typiquement wikipédien », écrit Pierre-Carl Langlais (Alexander Doria) dans son blog[3].

Bien que la source n'ait pas été citée, ces modifications reprennent les grandes lignes d'un reportage réalisé fin 2004 par la chaîne de télévision locale Télévision Loire 7 préparé avec le concours et la participation de l'Armée de l'air française[4]. Dans une interview au Point, Paul-Émile Liogier, le journaliste qui s'était rendu sur place, explique que l'armée n'a vu « aucune espèce d'inconvénient au tournage » bien que des limites ont été imposées. Il a reçu deux autorisations successives, dont celle du colonel qui a pris soin, au préalable, de demander l'approbation de son administration centrale[5].

Intervention de la DCRI[modifier | modifier le code]

La Direction centrale du Renseignement intérieur (DCRI) communique pour la première fois avec le siège social de la Fondation Wikimedia — l'hébergeur du site de la Wikipédia francophone — le 4 mars 2013. Le service de renseignement français demande à la Fondation de retirer l'article parce qu'il contiendrait des informations militaires classifiées et que leur publication constitue une infraction en vertu de l'article 413-10[6] du Code pénal français. Les représentants de la DCRI ne précisent pas le ou les passages visés par l'interdiction de publication[7].

En réponse à la requête, la Fondation demande à la DCRI de préciser les phrases ou sections pouvant contenir des informations classifiées. L'agence du gouvernement français refuse et continue d'exiger le retrait de l'article dans son intégralité. La Fondation refuse alors de supprimer l'article, « dans l'attente d'informations supplémentaires [lui] permettant de juger [du] bien-fondé [de la requête] »[7].

Début avril, la DCRI se tourne du côté de l'administrateur Rémi Mathis, citoyen français et président de l'association Wikimédia France[Note 2]. Rémi Mathis est convoqué dans les bureaux de la DCRI le 4 avril. Dans un communiqué, Wikimédia France soutient que les agents de la DCRI le contraignent alors de supprimer l'article sur le champ, « sous peine d’être placé sur le champ en garde à vue et mis en examen, et ce en dépit de ses explications sur le fonctionnement de Wikipédia »[8].

Selon une source judiciaire citée par l'Agence France-Presse et par LCI, la suppression de l'article a été réalisée dans le cadre d'une enquête préliminaire pour « compromission » conduite par la section antiterroriste du parquet de Paris car l'article de Wikipédia comprenait « des éléments classifiés relatifs à la chaîne de transmission d'ordre de mise à feu nucléaire »[9].

Déroulement de l'affaire en interne[modifier | modifier le code]

Le jeudi 4 avril, Remi Mathis informe les autres administrateurs — via le Bulletin des administrateurs (BA) — de la suppression qu'il a effectuée, sous le titre « Secret défense », en ces termes :

« Bonjour,

je vous informe que l'article Station hertzienne militaire de Pierre sur Haute vient d'être supprimé par mes soins. Cet article contrevenait à l'article 413-11 du code pénal français (compromission du secret de la Défense nationale). La police française m'a convoqué en tant qu'administrateur, suite au refus de la Wikimedia Foundation de supprimer cet article en l'état des éléments fournis.

La remise en ligne engagera la responsabilité pénale de l'administrateur qui aura effectué cette action.

Remi M. (d · c). À Paris, ce 4 avril 2013 à 11:11 (CEST) »

Suivent de nombreux débats entre administrateurs, qui aboutissent à de nombreux avis favorables à une restauration de l'article. Le 5 avril à h 6, la conseillère juridique de la Fondation, Michelle Paulson, publie un message informant les administrateurs de la Wikipédia francophone de ses discussions avec les représentants de la DCRI et du refus de la Fondation de supprimer l'article[10]. La restauration de l'article supprimé est effectuée le 5 avril 2013 à h 16 par l'administratrice Inisheer, résidant en Suisse.

Durant les sept heures suivantes, l'article est modifié 37 fois par 10 contributeurs, principalement des administrateurs. Il est mis en forme ; certains passages sont réécrits, le reportage de Télévision Loire 7 est crédité[Note 3] et des sources sont ajoutées.

Le même jour, à 15 h 38, l'infolettre Regards sur l'actualité de la Wikimedia (RAW), rédigée par des contributeurs québécois, publie un résumé des événements sur sa page brouillon[11]. Deux heures plus tard, la nouvelle est placée en une de l'ébauche[12], dont la publication sera retardée jusqu'à minuit moins une[13],[14]. En début de soirée, une discussion sur le sujet, « Wikipédia, et secret défense », est ouverte sur le Bistro.

Le samedi 6 avril, est reproduite sur le BA la « Position de la Wikimedia Foundation sur une demande récente de retrait de contenu par une agence gouvernementale française ». Une discussion s'engage en parallèle sur le Bistro du jour. Y est annoncée à 12 h 11 par SereinWMfr la publication imminente d'un communiqué de presse de l'association Wikimédia France, qui sera la première source de médiatisation de l'affaire, associée une heure après au billet d'Alexander Doria sur Rue89.

Les discussions sur l'affaire se poursuivent le dimanche 7 avril, sur le Bistro.

L'affaire a conduit au désysoppage — temporaire et à leur demande — de Remi Mathis[Note 4], de Benjism89, de Serein, d'Ash Crow, membres ou salariés de Wikimédia France, puis d'Alexander Doria, auteur de l'article de blog de Rue89.

Médiatisation[modifier | modifier le code]

L'association Wikimédia France proteste par un communiqué de presse, le 6 avril, peu avant 14 h 45. Les motifs de contestation des procédés de la DCRI sont principalement que certaines des informations sur l'article sont déjà publiques et que l'agence de renseignement a fait pression sur un administrateur non responsable juridiquement du contenu de l'article, alors qu'elle aurait dû continuer à s'adresser à la Fondation Wikimedia, hébergeur des articles.

À la suite du communiqué de presse ainsi que d'un article de blog publié sur Rue89 à 15 h 44 par un wikipédien, cet événement reçoit une attention médiatique nationale et internationale et la consultation de l'article — restauré la veille à h 16 —, complété et écrit en 28 autres versions linguistiques dans les jours qui suivent (voir « Versions de l'article censuré ») est propulsée par un effet Streisand. Le nombre de consultations croît de manière exponentielle au cours du week-end :

L'article devient le plus consulté de la Wikipédia francophone les 6 et 7 avril et arrive au deuxième rang des articles les plus consultés le 8 avril[17]. « Effet Streisand » est le sixième article le plus consulté pendant ces deux jours[18]. Par ailleurs, d'autres articles sur la station d'écoute sont créés de sorte qu'il existe désormais dans 28 langues.

Dans la soirée du samedi 6 avril, sur Twitter, plusieurs tweets sont publiés chaque minute sur l'affaire[Note 5].

Réaction du ministère français de l'intérieur[modifier | modifier le code]

Selon une dépêche de l'Agence France-Presse datant du samedi 6 avril au soir et reprise par de nombreux médias, le ministère de l'intérieur a implicitement reconnu les faits, affirmant de plus que Rémi Mathis aurait été inquiété « à la demande du parquet, sous le contrôle de l’autorité judiciaire » et aurait été « mis en garde contre le risque d’engagement de poursuites judiciaires », en tant que « responsable juridique de Wikipedia France  [sic] ». Cependant, il n'existe aucune association « Wikipédia France », et l'association Wikimédia France, dont Rémi Mathis est responsable juridique en tant que président, n'a aucune responsabilité d'hébergeur vis-à-vis des contenus du site fr.wikipedia.org.

Pour comprendre la différence entre « Fondation Wikimedia », « Wikimédia France » et « Wikipédia », lire cette explication.

Questions écrites au gouvernement français[modifier | modifier le code]

Questions écrites posées au ministre français de l'intérieur par des députés à l'Assemblée nationale :

Les réponses du Ministère de l'Intérieur sont publiées au Journal officiel du .

Article connexe : #Octobre 2013.

Revue de presse[modifier | modifier le code]

Article principal : Wikipédia:Revue de presse.

Articles de wikipédiens (toutes dates)[modifier | modifier le code]

Publications du samedi 6 avril 2013[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Par ordre chronologique approximatif de publication au cours du samedi 6 avril.

Articles de blogs et autres contenus Web[modifier | modifier le code]

Publications du dimanche 7 avril 2013[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Articles de blog et autres contenus Web[modifier | modifier le code]

Publications du lundi 8 avril 2013[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Articles de blog et autres contenus Web[modifier | modifier le code]

Passage à la radio[modifier | modifier le code]

Publications du mardi 9 avril 2013[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Articles de blog et autres contenus Web[modifier | modifier le code]

Publications du mercredi 10 avril 2013[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Articles de blog et autres contenus Web[modifier | modifier le code]

Publications du jeudi 11 avril 2013[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Articles de blog et autres contenus Web[modifier | modifier le code]

Passages à la radio[modifier | modifier le code]

  • (fr) RTS, 11 avril 2013

Publications du vendredi 12 avril 2013[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Articles de blog et autres contenus Web[modifier | modifier le code]

Publications ultérieures[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Octobre 2013, réponse du gouvernement

Passage à la télévision[modifier | modifier le code]

Articles de blogs et autres contenus Web[modifier | modifier le code]

Versions linguistiques de l'article censuré[modifier | modifier le code]

L'entrée Wikidata d:Q10369016 comporte une liste de tous les articles créés dans les différentes langues de Wikipédia.
  1. af:Pierre-sur-Haute militêre radio stasie (en afrikaans)
  2. als:Militärische Sendeanlage Pierre-sur-Haute (en alémanique)
  3. ar:محطة_الإذاعة_العسكرية_لبيير-سور-أوط (en arabe)
  4. bg:Военна радиостанция Пиер-сюр-От (en bulgare)
  5. ca:Estació militar de ràdio de Pierre-sur-Haute (en catalan)
  6. cs:Vojenská radiostanice v Pierre-sur-Haute (en tchèque)
  7. cy:Gorsaf radio milwrol Pierre-sur-Haute (en gallois)
  8. da:Pierre-sur-Haute militære radiostation (en danois)
  9. de:Militärische Sendeanlage Pierre-sur-Haute (en allemand)
  10. en:Pierre-sur-Haute military radio station (en anglais)
  11. es:Estación de radio militar de Pierre-sur-Haute (en espagnol)
  12. et:Pierre-sur-Haute'i sõjaväeline raadiojaam (en estonien)
  13. fi:Pierre-sur-Hauten sotilasradioasema (en finnois)
  14. fr:Station hertzienne militaire de Pierre-sur-Haute (en français)
  15. gl:Estación de radio militar de Pierre-sur-Haute (en galicien)
  16. hu:Pierre-sur-Haute katonai adó (en hongrois)
  17. it:Stazione militare di Pierre-sur-Haute (en italien)
  18. ja:ピエール・シュール・オート軍用無線局 (en japonais)
  19. ksh:Militärisch Sendestation vun Pierre-sur-Haute (en francique ripuaire)
  20. lb: Militäresch Funkstatioun vu Pierre-sur-Haute (en luxembourgeois)
  21. nl:Militair zendstation van Pierre-sur-Haute (en néerlandais)
  22. pl:Wojskowa stacja radiowa Pierre-Sur-Haute (en polonais)
  23. pt:Estação militar de rádio em Pierre-sur-Haute (en portugais)
  24. ru:Военная радиостанция Пьер-сюр-От (en russe)
  25. simple:Military radio station of Pierre-sur-Haute (en anglais simple)
  26. sl:Vojaška radijska postaja Pierre-sur-Haute (en slovène)
  27. tr:Pierre-sur-Haute askeri radyo istasyonu (en turc)
  28. uk:Військова радіостанція Пьєр-сюр-От (en ukrainien)
  29. yi:מיליטעריש סטאַנציע פון פּיער-סער-כאַט (en yiddish)
  30. zh:Pierre-sur-Haute軍用無線電台 (en chinois mandarin)

Pages et discussions internes à Wikipédia[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Communiqués de l'association Wikimédia France[modifier | modifier le code]

Article connexe : WP:Confusion.

« Wikimédia France — Association pour le libre partage de la connaissance » est une association indépendante de droit français. Elle est liée financièrement à la Fondation Wikimedia, mais n'en fait pas partie. Quant au site fr.wikipedia.org, il est hébergé par la Fondation Wikimedia, et géré par sa communauté de contributeurs. L'association « Wikimédia France » n'a pas autorité sur le site fr.wikipedia.org.

Position de la Wikimedia Foundation[modifier | modifier le code]

La Wikimedia Fondation est une fondation de droit américain.

Autres liens[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'article a été renommé le 5 avril 2013 à 18 h 35.
  2. L'association Wikimédia France n'est pourtant nullement responsable du contenu de Wikipédia.
  3. Cette source a été ajoutée dans cette modification du 5 avril 2013 à 10 h 9.
  4. Celui-ci voit également son statut d'administrateur contesté : Wikipédia:Contestation du statut d'administrateur/Remi Mathis.
  5. Voir le fil Twitter des tweets utilisant les mots-clefs « dcri » et « wikipedia ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. Version initiale de l'article
  2. Historique des premières modifications
  3. Pierre-Carl Langlais, « La DCRI censure une page de Wikipédia : succès assuré », sur Rue89,‎ 6 avril 2013.
  4. Paul-Émile Liogier, « La base militaire de Chalmazel » [[vidéo]], Télévision Loire 7,‎ 2004 (consulté le 6 avril 2013).
  5. Guerric Poncet, « Wikipédia et DCRI : la chaîne locale "s'attend" à être censurée », Le Point,‎ 9 avril 2013 (consulté le 9 avril 2013).
  6. France. Code pénal, art. 413-10. (version en vigueur : 29 juillet 2009) [lire en ligne (page consultée le 7 avril 2013)]
  7. a et b Michelle Paulson, « Position de la Wikimedia Foundation sur une demande récente de retrait de contenu par une agence gouvernementale française », Wikimedia • Meta-Wiki,‎ 6 avril 2013 (consulté en 7 avril 2013).
  8. Christophe Henner, « La DCRI menace un administrateur de Wikipédia pour supprimer un article [Communiqué de presse] », Wikimédia France,‎ 6 avril 2013 (consulté en 7 avril 2013).
  9. CP et Anne-Claire Huet, « Le retrait de l'article Wikipedia demandé dans le cadre d'une enquête préliminaire », La Chaîne Info, lci.tf1.fr, 8 avril 2013
  10. (en) Mpaulson (WMF), « Secret défense »,‎ 5 avril 2013 (consulté le 7 avril 2013).
  11. Modification de 15 h 38
  12. Modification de 17 h 40
  13. Retardement pour demande de renommage
  14. Version finale de 23 h 59
  15. Consultations de la page « Station hertzienne militaire de Pierre sur Haute »
  16. a et b « Consultations de la page « Station hertzienne militaire de Pierre-sur-Haute » pour avril 2013 », sur stats.grok.se,‎ 2013. Consultées le 9 avril 2013.
  17. Wikiscan 8 avril
  18. Statistiques du samedi 6 avril et du dimanche 7 avril, sur wikiscan.org