Wichmann de Seeburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue de Wichmann à la cathédrale de Magdebourg

Wichmann de Seeburg-Querfurt, né vers 1115 et mort le 25 août 1192 à Könnern (aujourd'hui en Saxe-Anhalt), était évêque de Naumbourg et archevêque de Magdebourg.

Biographie[modifier | modifier le code]

Wichmann de Seeburg était le second fils du comte Géron de Seeburg (mort en 1122) et de son épouse Mathilde, fille du comte Thimon de Wettin, dit le Brave (1010-1091).

Il fut un ardent partisan de Frédéric Barberousse contre le Pape Alexandre III et prit les armes contre les féodaux, en particulier Henri le Lion.

Il fit ses études de théologie à Paris, puis devint chanoine à Halberstadt. Il fut sacré évêque de Zeitz-Naumbourg en 1150 et après le couronnement de Frédéric Barberousse devint archevêque de Magdebourg en 1152. Il développa le commerce entre bourgs et agrandit les domaines de son diocèse. Il germanisa la Marche de Brandebourg avec Albert l'Ours (Brandebourg et Jüterborg) dont il attribua de vastes domaines à l’abbaye cistercienne de Zinna en Saxe.

Il fit le pèlerinage de Terre sainte en 1164 et fut capturé par les Turcs. Il rejoignit les princes dans leur lutte contre Henri le Lion en 1166 et ses domaines furent ravagés. Il envoya des troupes à l'empereur en 1175 dans sa campagne d'Italie et négocia le traité de paix à Venise en 1177. Il retourna ensuite en Saxe reprendre les armes contre Henri le Lion. Il fut toute sa vie un adversaire des Guelfes. Il permit à Magdebourg et à son archidiocèse de prospérer.

Il fit don d'une grande partie de ses domaines à l'abbaye de Seitenstetten en 1180.

Il fut enterré à la cathédrale de Magdebourg.