White Island

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir White.
White Island
Whakaari (mi)
Vue aérienne de White Island depuis le sud.
Vue aérienne de White Island depuis le sud.
Géographie
Pays Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
Archipel Nouvelle-Zélande
Localisation Baie de l'Abondance (océan Pacifique)
Coordonnées 37° 31′ 12″ S 177° 10′ 44″ E / -37.52, 177.17937° 31′ 12″ S 177° 10′ 44″ E / -37.52, 177.179  
Point culminant 321 m
Géologie
Géologie Île volcanique
Type Volcan gris
Activité Actif
Dernière éruption 7 août 2012 - 11 octobre 2013
Code 241040
Observatoire Institute of Geological & Nuclear Sciences
Administration
Région Baie de l'Abondance
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte 1050 à 1300
Fuseau horaire UTC+12:00

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Zélande

(Voir situation sur carte : Nouvelle-Zélande)
White Island
White Island
Îles de Nouvelle-Zélande

White Island, en maori Whakaari, est une petite île inhabitée et volcanique de Nouvelle-Zélande située dans l'océan Pacifique Sud, au nord de l'île du Nord[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Ruines corrodés de la mine de soufre.

White Island est une île néo-zélandaise située dans la Baie de l'Abondance ouverte sur l'océan Pacifique Sud, à 48 de kilomètres des côtes Nord de l'île du Nord[2],[1]. L'île culminant à 321 mètres d'altitude constitue le sommet émergé d'un volcan sous-marin de 16 par 18 kilomètres d'étendue[1]. Grande de 2 par 2,4 kilomètres, l'île est constituée de deux volcans andésitiques imbriqués dont l'un est un cratère en forme de fer à cheval ouvert vers le sud-est[1].

La plupart des éruptions sont de type stromboliennes et produisent des explosions phréato-magmatiques qui entraînent un changement rapide de la topographie du fond du cratère[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1914, une paroi du cratère s'effondre et détruit une mine de soufre en construction en tuant onze ouvriers, constituant une des trois plus grande catastrophe volcanique de la Nouvelle-Zélande en termes de bilan humain[2],[1].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :