What would Jesus do?

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un bracelet WWJD

What would Jesus do? (soit "Que ferait Jésus?" en anglais), qu'on retrouve souvent abrégé sous la forme WWJD est une formule qui a trouvé une certaine popularité aux États-Unis dans les années 1990 comme mot d'ordre chez les chrétiens évangéliques américains. Il s'agissait pour ces derniers d'affirmer l'impératif moral consistant à se conduire d'une manière qui montrât l'amour de Jésus via leurs actions.

Historique[modifier | modifier le code]

Racines[modifier | modifier le code]

La théologie protestante a depuis le XVIIIe siècle été partagée quant à la justification théologique de la grâce divine: John Wesley, en 1766, postule ainsi le concept de perfection chrétienne, moment de la vie d'un Chrétien où la régénération effectuée par le Saint Esprit aboutit à une "perfection de l'amour". La seule motivation de l'individu est alors l'amour de Dieu et de son prochain, sans qu'il y ait de pêché ou d'arrières-pensées. Parce que cette perfection chrétienne s'observe par les bonnes actions menées ainsi qu'une certains rigueur morale dans la vie quotidienne, les tenants de cette philosophie entendent qu'un comportement parfaitement moral est la conséquence -plutôt que la source- de la grâce divine et du salut.

En 1896 Charles Sheldon publie In His Steps, sous-titré "What would Jesus do?"[1] Cet ouvrage est une compilation de sermons prononcé au sein de sa congrégation de Topeka et dont la teneur est très nettement orientée vers le socialisme chrétien: l'ethos de l'approche sheldonienne de la vie chrétienne est d'ailleurs exprimé dans ce sous-titre, Jésus constituant un exemple moral à suivre en plus de son rôle de Sauveur[2] Les idées de Sheldon inspireront par la suite l'Évangile social de Walter Rauschenbusch.

Publié en 21 langues dans le courant des années 1930, le roman parle d'un révérend Henry Maxwell et de sa rencontre avec un sans-domicile fixe qui l'abjure de suivre fidèlement les traces du Christ. Le SDF manifeste également son incompréhension du fait que tant de Chrétiens ignorent les pauvres.

De nombreux personnages du livre se demandent alors quelle aurait été la conduite de Jésus lorsqu'ils sont placés devant un choix important, conduisant la plupart à réorienter leurs actions vers ce qu'ils considèrent comme étant plus chrétien.

Années 1990[modifier | modifier le code]

Un mouvement populaire conduit par Dan Seaborn s'étend dès le début des années 1990 parmi les membres de jeunesses chrétiennes évangéliques qui se mettent à porter un bracelet orné des initiales WWJD[3],[4]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]