Wer mich liebet, der wird mein Wort halten (BWV 74)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wer mich liebet, der wird mein Wort halten.
Cantate BWV 74
Wer mich liebet, der wird mein Wort halten
Titre français Celui qui m'aime gardera ma parole
Liturgie Pentecôte
Date de composition 1725

Texte original

Traduction française de M. Seiler
Traduction française note à note
Traduction française interlinéaire

Effectif instrumental
Soli : S T B
chœur SATB
Trompette I-III, timbales, hautbois I/II, hautbois da cacia, violon I/II, alto, basse continue

Partition complète [PDF]
Partition Piano/Voix [PDF]
Informations et discographie (en)
Informations en français (fr)
Commentaires (en)

Wer mich liebet, der wird mein Wort halten (Celui qui m'aime gardera ma parole, BWV 74), est une cantate religieuse de Johann Sebastian Bach composée à Leipzig en 1725 pour la Pentecôte qui cette année tombait le 20 mai.

Une cantate homonyme a été donnée pour la Pentecôte de l'année précédente, la BWV 59.

Le texte est tiré de Jean 14: 23 (premier mouvement) et 14:28 (quatrième mouvement), Romains 8: 1 (sixième mouvement), Paul Gerhardt (huitième mouvement) et Christiana Mariana von Ziegler (mouvements 2, 3, 5 et 7)

Le thème du choral est basé sur le psaume « Kommt her zu mir, spricht Gottes Sohn » de Georg Grünwald (1530), lui-même basé sur la mélodie de la chanson profane « Es ist nicht lang, daß es geschah » également appelée « Lindenschmied-Weise ». Cette mélodie remonte à l'Allemagne de 1490

Structure et instrumentation[modifier | modifier le code]

La cantate est écrite pour trois trompettes, timbales deux hautbois, hautbois da caccia, deux violons, alto, basse continue, avec quatre voix solistes (soprano, alto, ténor, basse) et chœur à quatre voix.

Il y a huit mouvements :

  1. chœur : Wer mich liebet, der wird mein Wort halten
  2. aria (soprano) : Komm, komm, mein Herze steht dir offen
  3. récitatif (alto) : Die Wohnung ist bereit
  4. aria (basse) : Ich gehe hin, und komm wieder zu euch
  5. aria (ténor) Kommt! eilet! stimmet Sait' und Lieder
  6. récitatif (basse) : Es ist nichts Verdammliches an denen, die in Christo Jesu
  7. aria (alto) : Nichts kann mich erretten
  8. choral : Kein Menschenkind hier auf der Erd

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]