Weißwurstäquator

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Quelques éléments géographiques permettant de localiser le Weißwurstäquator :
  • le cercle rouge, d'un rayon de 100 km autour de Munich, censé matérialiser la Münchner Weißwurst ;
  • le 49e parallèle Nord ;
  • la ligne rouge, censée délimiter, au Nord, une zone d'influence prussienne et au Sud, une zone d'influence bavaroise et autrichienne ;
  • la ligne verte, qui délimite plus ou moins les dialectes de l'allemand supérieur, au Sud, et les dialectes du moyen-allemand et du bas-allemand, au Nord.

Le Weißwurstäquator – littéralement : « équateur du boudin blanc » – est une expression utilisée en Allemagne pour désigner la frontière culturelle entre le Sud (principalement la Bavière) et le centre et Nord du pays.

Il existe également au sein même de la Bavière et sur un mode comparable, une frontière imaginaire englobant une zone de 100 kilomètres de rayon autour de Munich et la séparant du reste du pays. On parle alors de Münchner Weißwurst, la « saucisse munichoise » qui était créée dans cette ville. Ce terme humoristique fait référence à la consommation de ce type de saucisse dans le sud du pays, une spécialité culinaire qui est souvent dénigrée dans le nord du pays.

Le Weisswurstäquator est plus ou moins parallèle d'une autre frontière linguistique, située à une bonne centaine de kilomètres plus au Nord, la ligne de Benrath, censée marquer la séparation entre les dialectes du bas-allemand au Nord, et les dialectes du moyen-allemand, au « centre » de l'Allemagne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]