Webu Sayadaw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Webu Sayadaw (17 février 1896 - 26 juin 1977) était un moine bouddhiste theravada et un maître de la pratique de vipassanā bhāvanā, réputé pour avoir avant tout mis l'accent sur l'importance d'une pratique dilligente plutôt que sur les connaissances intellectuelles.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Le Ven. Webu Sayadaw est né de Daw Kyin Nu et U Lu Pe en 1896 dans la Birmanie britannique, près de la ville de Khin U dans l'état de Sagaing. Il reçut l'enseignement habituel des moines sur les écritures Pāli à partir de l'âge de neuf ans, lorsqu'il devint novice, jusqu'à l'âge de vingt-sept ans. Son nom en tant que moine était Kumara Kassapa.

Moine et enseignant[modifier | modifier le code]

En 1923 (sept ans après son ordination), il quitta son monastère pour passer quatre ans en solitude. Il pratiqua (et ensuite enseigna) la technique d'Ānāpānasati (présence de l'esprit sur l'inspiration et l'expiration). Il disait qu'en travaillant avec cette technique jusqu'à un niveau de profonde concentration, il devient possible de développer la vipassanā bhāvanā (vision pénétrante) vis-à-vis des caractéristiques essentielles de de toute expérience: anicca (impermanence), anatta (non-soi) et dukkha (insatisfaisance). D'après Roger Bischof, de retour de ses quatre ans de solitude, il dit à propos d'Ānāpānasati : « C'est le raccourci vers Nibbana, tout le monde peut l'utiliser. Ça résiste à l'investigation et c'est en accord avec les enseignements du Bouddha tels qu'ils sont conservés dans les écritures. C'est la voie directe vers Nibbana ». Le ven. Webu Sayadaw était connu pour sa diligence sans relâche et pour passer le plus clair de son temps en solitude. Il était réputé pour être un arahant et on dit de lui qu'il ne dormait jamais.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]