Wawa-Mania

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wawa-mania
Importez le logo de ce site Web
Importez le logo de ce site Web

URL wawa-mania.ec
Description Site de warez
Slogan Stop the tv ! Think by yourself!
Commercial Non
Publicité Non
Type de site Partage de liens de téléchargement
Langue(s) Française
Inscription Obligatoire
Propriétaire Dimitri Mader
Lancement 10 novembre 2006
État actuel En activité

Wawa-mania est un site de warez mis en ligne le 10 novembre 2006 par Dimitri Mader, dit Zac, sur lequel les membres s'échangent des liens de téléchargement de contenu. En 2012, il est considéré comme le plus gros site web warez français, revendique plus de 2 millions de membres et totalise plus de 600 000 visiteurs uniques par mois[1]. Il est considéré par une grande partie de la presse comme un site de piratage[2],[3].

Description[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

Le site est lancé le 10 novembre 2006, soit pendant les ennuis judiciaires de la plus grosse board française, Oleoo (à l'époque Zone-warez). Le 5 novembre 2007, le site compte 300 000 membres. En juin 2009, Zac est interpellé et placé en garde à vue suite à une plainte de la SACEM par la BEFTI [4],[5].

En 2010, Zac est poursuivi pour "contrefaçon d'œuvres de l'esprit en bande organisée"[6], il est remplacé par un prénommé "HTCpower" à la tête de Wawa-mania.

En avril 2012, le DNS ne pointe plus vers un domaine national des îles Samoa (.ws) mais vers le domaine officiel des Îles Cocos (.cc)[7]. En novembre 2012, le domaine pointe vers l'Équateur (.ec).

Critiques[modifier | modifier le code]

Le site est souvent la cible de critiques et divise les défenseurs d'un internet libre[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Benjamin Ferran, « Le streaming illégal n'a pas digéré l'arrêt de Megaupload », sur www.lefigaro.fr, Le Figaro,‎ 27 avril 2012 (consulté le 10 août 2013)
  2. Guillaume Champeau, « Wawa-Mania : martyr ou incendiaire du combat contre Hadopi ? », sur www.numerama.com, Numerama,‎ 1er juin 2010 (consulté le 10 août 2013) : « les membres s'échangent en toute conscience des fichiers piratés, qu'ils ont sélectionnés, décrits, hébergés sur différentes plateformes »
  3. François Krug, « Wawa-mania : règlements de comptes chez les anti-Hadopi », sur www.rue89.com, Rue89,‎ 6 juin 2010 (consulté le 10 août 2013)
  4. Envoyé spécial du 20 novembre 2009
  5. Nil Sanyas, « L'affaire Wawa-Mania prend une sale tournure », sur www.pcinpact.com,‎ 25 août 2010 (consulté le 11 août 2013).
  6. Boris Manent, « L'affaire Wawa-Mania enflamme la communauté anti-Hadopi », sur tempsreel.nouvelobs.com, Le Nouvel Observateur,‎ 2 juin 2010 (consulté le 11 août 2013). L'affaire Wawa-Mania enflamme la communauté anti-Hadopi]
  7. « En bref : Wawa-Mania.ws n’est plus – Nouvelle adresse du forum finalement et désormais page malveillante avec Firefox », sur www.brizawen.com,‎ 23 avril 2012 (consulté le 11 août 2013). Wawa-Mania.ws n’est plus – Nouvelle adresse du forum finalement ]
  8. Arnaud Devillard, « Wawa-mania : les pro-téléchargement libre s'écharpent », sur www.01net.com, 01net.com,‎ 4 juin 2010 (consulté le 11 août 2013). Wawa-mania : les pro-téléchargement libre s'écharpent]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

[modifier | modifier le code]