Wave Rock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

32° 26′ 38″ S 118° 53′ 53″ E / -32.444, 118.898 ()

Wave Rock

Wave Rock est une formation rocheuse naturelle composée de granite ocre. Son nom provient de sa forme qui rappelle une grande vague en train de se briser. Elle se trouve à l'est de la petite ville de Hyden en Australie-Occidentale. Elle se trouve au milieu d'une vaste plaine du sud-ouest australien. Elle s'étend sur plusieurs centaines de mètres de long et est haute de quinze mètres. Elle a été engendrée par la forte érosion du vent. Wave Rock a une signification culturelle pour les Aborigènes. Plus de 140 000 touristes visitent Wave Rock chaque année et un pont aérien a été mis en place pour rallier Hyden en avion.

Un des aspects de Wave Rock qui est rarement montré par les photographes est le mur de retenue qui se trouve à mi chemin du haut du rocher. Celui-ci suit son tracé et permet la collecte de l'eau de pluie qui est redirigé vers un barrage. Ce mur de retenue a été construit en 1951 par Public Works Department, et de tels murs se retrouvent sur les rochers de la "wheatbelt".

Géologie[modifier | modifier le code]

Wave Rock est composée de granite. Le rocher semble s'être formé il y a 60 000 000 d'années et la forme du rocher n'est pas due à un phénomène d'ondulation, mais plutôt à la lente érosion du granite par le vent et les eaux, bien que celle-ci ait commencé en sous-sol.

Le résultat final est une base ondulée et un surplomb arrondi[1].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Le site de Wave Rock a été utilisé pour un épisode de Japans Next Top Model en 2008.

Festival de musique de Wave Rock[modifier | modifier le code]

Wave Rock accueille un festival de musique une fois par an.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. C.R. Twidale, « The two stage concept of landform and landscape development involving etching: origin, development and implications of an idea », Earth-Science Reviews, vol. 57,‎ 2002, p. 37–74 (DOI 10.1016/S0012-8252(01)00059-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :