Watzmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Watzmann
Le Watzmann et, au premier plan, les tours des églises de Berchtesgaden
Le Watzmann et, au premier plan, les tours des églises de Berchtesgaden
Géographie
Altitude 2 713 m, Watzmann-Mittelspitze
Massif Alpes de Berchtesgaden
Coordonnées 47° 33′ 19″ N 12° 55′ 24″ E / 47.55528, 12.9233347° 33′ 19″ Nord 12° 55′ 24″ Est / 47.55528, 12.92333  
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Bavière
District Haute-Bavière
Ascension
Première août 1800, par Valentin Stanič
Voie la plus facile depuis la cabane Watzmann

Géolocalisation sur la carte : Bavière

(Voir situation sur carte : Bavière)
Watzmann

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Watzmann
Le Watzmann par Caspar David Friedrich, vers 1824-1825

Le chaînon du Watzmann culmine au Watzmann central (Watzmann-Mittelspitze), qui avec 2 713 m d'altitude est le plus haut point de la région de Berchtesgaden, en Bavière.

Autres sommets du chaînon du Watzmann[modifier | modifier le code]

En dehors du sommet principal, le sommet le plus significatif du chaînon du Watzmann est certainement le Watzmannfrau (nommé aussi le Petit Watzmann) (2 307 m). Ce sommet d'une jolie forme n'est pas très facile à atteindre. La voie la plus facile part de Kührointalm au nord, avec quelques passages en escalade, jusqu'au deuxième degré. L'un d'entre eux, le Gendarme, est très exposé et nécessite de ne pas avoir le vertige. Mais il s'agit de la seule difficulté réelle.

Controverse[modifier | modifier le code]

L'opinion largement répandue selon laquelle le Watzmann serait après la Zugspitze (2 962 m) la montagne la plus élevée l'Allemagne ne résiste pas à une analyse approfondie.

Dans le massif du Wetterstein en effet, il y a plusieurs élévations de plus grande altitude. La plupart d'entre elles sont situées près de la Zugspitze mais toutes ne sont pas considérées comme des sommets autonomes. Le Schneefernerkopf (2 875 m), au-dessus de la Schneefernerscharte (2 699 m), en est un : il peut donc alors être considéré comme le second sommet le plus élevé d'Allemagne.

Mais comme le Schneefernerkopf appartient au chaînon de la Zugspitze, alors le Hochwanner (2 746 m) peut aussi être considéré comme le second sommet le plus élevé d'Allemagne, puisqu'il est nettement séparé de la Zugspitze par le Reintal, le Gatterl et le Feldernjöchl. Il forme avec la crête principale du Wetterstein, dont il est le sommet le plus élevé, un chaînon autonome. Si l'on considère donc les seuls chaînons en entier, on atteste alors qu'en dehors de la Zugspitze, le Hochwanner est plus haut que le Watzmann.

Alpinisme[modifier | modifier le code]

La première ascension du sommet central (Mittelspitze) a été réalisée en 1799 ou août 1800 selon les sources par le slovène Valentin Stanic. La première ascension des trois pointes (Hocheck, Mittelspitze, Südspitze) a été réalisée en 1868 par le guide de Ramsau am Dachstein Johann Grill et Johann Punz. La face orientale du Watzmann (paroi la plus haute des Alpes orientales) a été également conquise pour la première fois par Johann Grill en 1881.

La légende du Watzmann[modifier | modifier le code]

Le massif du Watzmann est fréquemment photographié ou représenté depuis le nord : ainsi de gauche à droite sont alignés le Watzmannfrau (La Femme Watzmann), les enfants et le grand Watzmann (qui est composé des sommets les plus importants du massif), comme une famille qui serait en rang. Or, selon la légende, le pays aurait été autrefois dominé par le cruel roi Watzmann qui répandait avec sa femme et ses enfants la peur et l'effroi parmi les paysans. Alors que le roi rossait un paysan, la femme de celui-ci jura que par la volonté de Dieu le roi et sa famille seraient transformés en pierre. Et aussitôt, la terre s'ouvrit, cracha du feu et transforma le roi et sa famille en pierre. La légende dit aussi que le Königssee et l'Obersee sont remplis du sang de la cruelle famille royale.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Grand Tétras, photographié sur le Watzmann
La face orientale du Watzmann