Waterwolf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Détail d'une carte de Jacob Bartelz Veris élaboré en 1641 sur le lac de Haarlem, avec un poème de Joost van den Vondel surmonté d'un lion néerlandais, la lutte contre le Waterwolf comme une allégorie de la lutte contre les inondations néerlandais.

Le Waterwolf, le loup de l'eau est un mot néerlandais décrivant la tendance des lacs situés dans les régions basses et tourbeuses à s'agrandir à cause d'inondations et d'érosion. L'homme a parfois contribué au phénomène en creusant la tourbe qui servait de combustible.

La croissance d'un lac a été perçue comme une menace directe pour les villages voisins, bien que la nécessité économique de creuser pour la tourbe par les habitants de ces villages était lui-même souvent un facteur contributif. Le « loup de l'eau » pouvait « dévorer la terre » en période de crue printanière ou de fortes tempêtes.

Référence[modifier | modifier le code]