Waterville (Maine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Waterville
Image illustrative de l'article Waterville (Maine)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Maine Maine
Comté Kennebec
Maire Karen Heck
Démographie
Population 17 522 hab. (2010)
Densité 498 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 33′ 07″ N 69° 37′ 54″ O / 44.55201, -69.631712 ()44° 33′ 07″ Nord 69° 37′ 54″ Ouest / 44.55201, -69.631712 ()  
Altitude 66 m
Superficie 3 520 ha = 35,2 km2
· dont terre 34,1 km2 (96,88 %)
· dont eau 1,1 km2 (3,13 %)
Fuseau horaire EST (UTC-5)
Divers
Devise Industria
Localisation
Carte du comté de Kennebec
Carte du comté de Kennebec

Géolocalisation sur la carte : Maine

Voir sur la carte administrative du Maine
City locator 14.svg
Waterville

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Waterville

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Waterville
Liens
Site web http://www.ci.waterville.me.us

Waterville est une ville du comté de Kennebec (Maine), aux États-Unis, d'une population d'environ 15 600 habitants.

Historique[modifier | modifier le code]

Ce territoire qui est maintenant la ville de Waterville, fut jadis habitée par la tribu Canibas de la nation Abénaqui. Le village abénaqui fut appelé Taconnet d'après leur chef Taconnet. Le village était localisé à Winslow, qui fait maintenant Waterville, sur le côté est de la rivière Kennebec au confluent de la rivière Sébasticook. Connu sous le nom de Ticonic par les colons anglais, le village fut rasé et incendié en 1692 durant la Première Guerre intercoloniale, après quoi les Canibas durent abandonner leur territoire. Le Fort Halifax fut construit par le général John Winslow en 1754, et la dernière bataille avec les amérindiens se déroula le 18 mai 1757.

Personnes célèbres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Maine League of Historical Societies and Museums, Doris A. Isaacson, 1970, Courier-Gazette, Inc. Rockland, Me. pages = 223–228