Watakushi shōsetsu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Watakushi shōsetsu ou shishōsetsu (私小説?) est un style littéraire japonais où les romans (小説, shōsetsu?) sont à la première personne (, watakushi?), incorporant des éléments d'autobiographie. Ce style fut fondé sur la version japonaise du naturalisme créé pendant l'ère Taishō. Le style reflète une plus grande individualité et présente une méthode d'écriture moins forcée.

Les premiers exemples de ce style sont peut-être Hakai (1906), de Tōson Shimazaki, et Futon (1907), de Katai Tayama. Dans Hakai, Shimazaki décrit un homme né dans une famille de burakumin, rejeté par le reste de la société japonaise, et sa décision d'aller à l'encontre des ordres de son père de ne jamais révéler ses origines. Dans Futon, Tayama avoue son amour pour une de ses élèves. Dès ses origines, donc, le roman watakushi shōsetsu exposait le côté obscur de la société ou de la vie de l'auteur.

Il y a plusieurs règles générales pour la création d'un roman watakushi shōsetsu. L'histoire doit se dérouler dans un milieu naturel et doit être complètement réaliste. L'idée était de montrer que la langue n'est pas transparente, et qu'on peut décrire un vrai évènement avec cette langue. La formule du protagoniste doit être « auteur > protagoniste > héros », donc l'auteur est obligatoirement le protagoniste de l'histoire. Le roman doit aussi montrer une grande connaissance de la littérature et faire référence à beaucoup d'œuvres en relation avec les sentiments, les pensées du personnage. Le style ne doit également pas être trop lourd.

L'écrivain le plus connu utilisant ce style est Osamu Dazai.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Hijiya-Kirschnereit, Irmela ; Rituals of Self-Revelation: Shishosetsu as Literary Genre and Socio-Cultural Phenomenon ; Harvard University Press, 1996
  • (en) Fowler, Edward ; The Rhetoric of Confession - Shishosetsu in Early Twentieth-Century Japanese Fiction ; London, 1988
  • (en) Suzuki, Tomi ; Narrating the Self - Fictions of Japanese Modernity ; Stanford, 1996

Articles connexes[modifier | modifier le code]