Wat Suthat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue générale
Statue géante du Buddha Phra Si Sakyamuni
Éléments de décor intérieur
Éléments sculpté (stuc) de décor intérieur
Éléments de décor intérieur

Le Wat Suthat Thepwararam (thaï : วัดสุทัศน์เทพวราราม) de Bangkok est l'un des six temples royaux de Thaïlande.

En 2005, il a été proposé à l'Unesco comme élément du patrimoine mondial de l'humanité (World Heritage Site).

Histoire[modifier | modifier le code]

Sa construction a été commencée par le roi Rama Ier en 1807 (2350 de l'ère bouddhique).

Elle a été poursuivie, avec les premières poses de décors, par le roi Rama II, qui a aidé à en sculpter les portes de bois.

Le temple a été achevé sous le règne de Rama III en 1847 (BE 2390).

Le portique que l'on peut voir devant le temple était un jeu à la base qui consistait à s'assoir sur une balançoire (qui n'apparait plus) et où l'on devait se balancer pour attraper des pièces d'or fixées sur un poteau devant le portique. Il y eut tellement de morts que le jeu fut arrêté.

Intérieur[modifier | modifier le code]

Le temple abrite une figure du Bouddha Phra Sri Sakyamuni ou "Sisakayamunee" importée de la province de Sukhothaï.

Sur la terrasse inférieure se trouvent 28 pagodons chinois signifiant que 28 bouddhas sont nés sur cette terre. Ces statues chinoises étaient ramenées car elles permettaient aux bateaux d'être stabilisés lors des traversées au cas où les butins étaient maigres. C'est ainsi que dans ce temple, nous trouvons de nombreuses reliques chinoises qui n'ont pas toutes été jetées.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

13° 45′ 02″ N 100° 30′ 04″ E / 13.75056, 100.50111