Washakie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Washakie

Washakie (né aux environs de 1804-1808 et mort le 20 février 1900) était un chef et combattant amérindien renommé qui se fit pour la première fois connaître en 1840 dans les écrits du trappeur Osborne Russell. En 1851, il mena une bande de guerriers Shoshones lors de la signature du traité de Fort Laramie (1851) qui permit à différentes tribus amérindiennes de préserver une grande partie de leur territoire face aux colons européens et ce jusqu'aux ruées vers l'or qui suivirent et au Traité de Fort Wise, en 1861, qui divisa par seize leurs territoires. Depuis le Traité de Fort Laramie et jusqu’à sa mort, il fut considéré par le gouvernement des États-Unis comme le chef de la tribu orientale des Shoshones[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Washakie à cheval
  1. Henry E. Stamm, IV, People of the Wind River: The Eastern Shoshones, 1825-1900. Norman: University of Oklahoma Press, 1999, p. 23-40.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]