Warsy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Warsy
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Montdidier
Canton Montdidier
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Montdidier
Maire
Mandat
Christophe Dumont
2014-2020
Code postal 80500
Code commune 80822
Démographie
Gentilé Warsysiens[1]
Population
municipale
123 hab. (2011)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 42′ 00″ N 2° 38′ 58″ E / 49.7, 2.6494 ()49° 42′ 00″ Nord 2° 38′ 58″ Est / 49.7, 2.6494 ()  
Altitude Min. 52 m – Max. 105 m
Superficie 2,98 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Warsy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Warsy

Warsy est une commune française, située dans le département de la Somme en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Village rural picard du Santerre, situé entre Montdidier et Roye, dans la vallée de l'Avre, desservi par la RD 329, aisément accessible par l'autoroute A1.

Histoire[modifier | modifier le code]

Warsy, autrefois Varsies (1252), Warchies (1258), Vuarsly (1640)[2], était mentionné comme une cité à partir du XIIIe siècle.

L'église était une annexe de celle de Guerbigny, le village dépendait du doyenné de Rouvroy, de l'archidiaconé et du diocèse d'Amiens.
Les décimateurs étaient pour 1/3 le prieur de Saint-Arnould-de-Crépy, les 2 autres tiers revenants au seigneur du lieu[2].
Le premier seigneur connu est Roques de La Tournelle[3],[4] en 1170 dont la famille la posséda jusqu'au XIVe siècle. En 1567, Jean de Chambly possède la seigneurie qui revient ensuite à Jacques de Chambly qui se marie en 1646, puis à Charlotte de Chambly qui épouse en 1638 Jacques de Rune. En 1752, François-Joseph de Rune en est le seigneur puis le marquis de Rune en 1789.
Le fief Aubler appartenait à Adrien Philippe à la fin du XVIIe siècle.

Durant l'Ancien Régime, Warsy faisait partie de la prévôté, du bailliage, de l'élection et du grenier à sel de Montdidier et de l'intendance de Picardie. En 1749, la prévôté fut supprimée et réunie au bailliage[2].

En 1653, les Espagnols brûlèrent une partie du village en se retirant.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Christophe Dumont   Réélu pour le mandat 2014-2020[5], [6]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 123 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
140 350 370 371 389 410 373 368 345
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
330 314 295 290 288 281 277 281 255
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
230 222 218 150 161 133 127 134 126
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
85 90 98 69 91 108 117 118 123
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Warsy possède :

  • un château, de 1774[2], avec son corps de logis prolongé par deux ailes terminées par deux pavillons, des communs en brique et pierre, ainsi qu'un parc[9] ;
  • l'église Sainte-Marie-Madeleine, de 1834[2] ;
  • un ancien lavoir (qui n'est malheureusement plus en état de fonctionnement) ;
  • un monument aux morts (Seconde Guerre mondiale) ;
  • une vieille école communale qui n'est plus occupée depuis les années 1960 ;

et une mairie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.habitants.fr/habitants_departement_somme_80.html
  2. a, b, c, d et e Dictionnaire historique et archéologique de la Picardie
  3. Écrit également Roque, Rogue, Roger. Il était avoué de Ponastre, Faverolles et Mesviller et seigneur de La Tournelle dans l'actuel département de l'Oise
  4. Les seigneurs de Clermont en Beauvaisis et de Clermont-Nesle
  5. [xls] « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr,‎ 28 avril 2009 (consulté le 24 mai 2009)
  6. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ 6 mai 2014 (consulté le 9 juin 2014)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  9. « Jardin d'agrément du château de Warsy à Warsy (80) », sur de Patrimoine de France (consulté le 24 mai 2009)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :