Warcraft Adventures: Lord of the Clans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
WarCraft Adventures
Lord of the Clans
Développeur Blizzard Entertainment

Date de sortie Annulé
Genre Aventure et Pointer-et-cliquer
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Microsoft Windows, Mac OS
Média CD-ROM
Contrôle souris

WarCraft Adventures: Lord of the Clans était un jeu vidéo d’aventure humoristique en pointer-et-cliquer prenant place dans l’univers de Warcraft et annulé avant sa sortie. Du fait de son expérience dans le domaine, le studio Animation Magic était chargé de l’animation, des artworks, de la programmation du moteur du jeu et de l’incorporation des effets sonores alors que de son côté, Blizzard Entertainment prenait en charge le design, l'écriture du scénario et l’enregistrement des effets sonores. Le développement commença quelques mois après la sortie de Warcraft II: Beyond the Dark Portal pour une sortie initialement prévue fin 1997 mais la sortie du jeu est reportée et WarCraft Adventures fut finalement annulé lors de l’Electronic Entertainment Expo de 1998.

Trame[modifier | modifier le code]

WarCraft Adventures prend place dans le monde imaginaire médiéval-fantastique d'Azeroth développé dans les deux premiers opus de la série Warcraft. L’action se déroule plusieurs années après les événements décrits dans la campagne des Humains de Warcraft II: Beyond the Dark Portal a la fin de laquelle les Humains parviennent à détruire le portail reliant Azeroth au monde d'origine des Orcs[1]. Suite à cette victoire, les Orcs restant à Azeroth sont réduits en esclavage et emprisonnés dans des camps par les Humains[2].

Personnages[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages de Warcraft.

Le joueur contrôle Thrall, un Orc ayant grandi en captivité et éduqué par un humain corrompu, le lieutenant Blackmoore[3],[4]. Celui-ci est amené à rencontrer le chef de clan orc Warsong - Grom Hellscream - mais aussi des dragons comme Alexstrasza ou Deathwing[5].

Scénario[modifier | modifier le code]

Bien que le jeu ait été annulé, le scénario de WarCraft Adventures a été utilisé comme base au roman Warcraft : le Chef de la rébellion écrit par Christie Golden et publié en octobre 2001[5]. Celui-ci raconte l’histoire de Thrall, un jeune orc élevé en captivité dans un des camps d’emprisonnements de l’Alliance. Le commandant de ce camp - Aedelas Blackmoore – à pour objectif de former Thrall et de le placer à la tête d’une armée d’orcs pour combattre l’Alliance et prendre la place du roi. Le jeune orc est ainsi formé à l’art du combat et de la guerre mais apprend également à lire et à écrire. Blackmoore le force ensuite à prendre part à des combats de gladiateur poussant Thrall à vouloir s’échapper. Avec l’aide d’une jeune humaine nommé Taretha, Thrall réussit à fuir et retrouve les orcs du clan Warsong dirigé par Grom Hellscream. Thrall rejoint ensuite la montagne d’Alderac afin de retrouver son clan d’origine – le clan Frostwolf – où il rencontre le shaman Drek'Thar qui lui montre la voie vers l’ancienne forme du chamanisme orc. Il rencontre ensuite l’ancien chef de guerre de la horde – Orgrim Doomhammer – qui lui raconte comment ses parents sont morts et avec qui il lève une armée destinée à libérer les orcs encore en captivité. Lors de ces combats, Orgrim Doomhammer est tué mais Thrall réussit à libérer son peuple avant d’attaquer la forteresse de Durnholde ou se cache Blackmoore. Il réussit à tuer son ancien maître mais ne parvient pas à sauver celle qui l’avait aidé à s’échapper[6].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

WarCraft Adventures devait être un jeu vidéo d’aventure en pointer-et-cliquer inspiré des jeux du même type comme Maniac Mansion: Day of the Tentacle ou Full Throttle. Il devait utiliser un système d'énigme nécessitant des interactions avec les différents personnages du jeu et avec les objets que pouvait trouver Thrall[3].

Développement[modifier | modifier le code]

Le développement du jeu a commencé quelques mois après la sortie de Warcraft II: Beyond the Dark Portal. Du fait de son expérience dans le domaine, le studio Animation Magic était chargé de l’animation, des artworks, de la programmation du moteur du jeu et de l’incorporation des effets sonores alors que de son côté, Blizzard Entertainment s’occupé du design, de la trame du jeu et de l’enregistrement des effets sonores. Après un peu plus d’un an de développement, les aspects techniques du jeu et une grande partie du contenu comme les énigmes, le doublage ou les animations sont quasiment terminé. Blizzard Entertainment doute néanmoins du jeu et recrute alors le créateur des jeux vidéo A Mind Forever Voyaging (en) et The Hitchhiker's Guide to the Galaxy (computer game) (en) - Steve Meretzky (en) – comme spécialiste du design afin d’aider à retravailler les différentes énigmes et à améliorer la cohésion de celles-ci avec le scénario. Meretzky passe alors deux semaines à travailler avec l’équipe de développement du jeu à l’issue desquels il est décidé que certaines séquences du jeu doivent être réécrites ce qui implique du travail supplémentaire au niveau des animations et du doublage. Cependant, alors que l’Electronic Entertainment Expo de 1998 approche, Blizzard Entertainment s’inquiète que les changements proposés retardent une nouvelle fois la sortie du jeu. Fin 1997, LucasArts a en effet publié Monkey Island III et a déjà annoncé son prochain titre - Grim Fandango – qui disposera d’un moteur 3D. Le producteur du jeu Bill Roper déclarera plus tard que face à cela, WarCraft Adventures paraissait « en retard de 3 ans » et le jeu est donc annulé quelques jours avant l’E3[7],[8].

Postérité[modifier | modifier le code]

Après l’annulation du jeu, le scénario de WarCraft Adventures donne lieu à un roman appelé Warcraft : Le Chef de la rébellion écrit par Christie Golden et publié en octobre 2001[5]. En 2002, Blizzard Entertainment publie Warcraft III: Reign of Chaos dont la trame principale fait suite au scénario qui devait être développé dans WarCraft Adventures et dans lequel on retrouve celui qui devait être le héros du jeu, Thrall, après que celui-ci a libéré son peuple[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Zog Zog Aventure », Gen4, no 99,‎ mai 1997, p. 26
  2. (en) Elliott Chin, « A summary of Warcraft Adventures' story », GameSpot.com
  3. a et b (en) Ron Dulin, « Images de Warcraft Adventures: Lord of the Clans », GameSpot.com,‎ 21 mai 1997
  4. Steve Mantaux, « Warcraft Adventures », PC Jeux, no 2,‎ 1997, p. 18-19
  5. a, b et c (en) « Warcraft Adventures: Lord of the Clans », 1UP.com
  6. (en) Christie Golden, Warcraft : le Chef de la rébellion, Pocket Books,‎ octobre 2001
  7. (en) « WarCraft Adventures: Lord of the Clans », GameSpot.com
  8. (en) « Interview de Christie Golden, auteur de Lord of the Clans », blizzplanet.com
  9. (en) « Guide pour Warcraft III : Reign of Chaos - Prologue : L’Exode de la Horde », GameSpot.com