War Machine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir War Machine (homonymie).
War Machine
Personnage de fiction apparaissant dans
l'Iron Man

Alias James Rupert Rhodes
Activité(s) Pilote d'avion
scientifique
Pouvoirs Projection d'énergie
voler
armes & missiles
armure
super force
Affiliation Les Vengeurs
West Coast Avengers
Stark Enterprises
Force Works
Office of National Emergency
The Crew

Créé par David Michelinie
Bob Layton
Première apparition Iron Man #118 (1979)
Éditeur(s) Marvel Comics

War Machine est un super-héros appartenant à l'univers de Marvel Comics. Il est apparu pour la première fois dans Iron Man #118 en 1979, sous l'identité de James Rupert Rhodes, alors pilote privé au service de Tony Stark. C'est dans Iron Man #291 (1993) que James Rhodes adopte pour la première fois l'identité de War Machine.

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

James Rupert Rhodes est un Afro-Américain originaire de Philadelphie. Pilote dans l'armée, il rencontra Iron Man pour la première fois au Vietnam, pendant la guerre. L'inventeur venait tout juste de mettre au point sa première armure. Les deux hommes devinrent alliés et échappèrent à leurs ennemis. Pour le remercier, Tony Stark l'engagea comme pilote personnel. Tony et James devinrent très vite de bons amis.

Le deuxième Iron Man[modifier | modifier le code]

Quand Stark perdit sa société au profit d'Obadiah Stane et plongea dans l'alcool, ce dernier prit l'identité d'Iron Man. Mais l'armure n'était pas calibrée sur ses schémas cérébraux, et le fit devenir violent et paranoiaque. Stark dut utiliser une vieille armure pour l'arrêter. Stane se suicida et Stark reconstruisit sa compagnie.

Personnage secondaire jusqu'à lors, Rhodes se démarqua en combattant dans les Guerres Secrètes et la Guerre des Armures, deux célèbres aventures de Marvel Comics.

James Rhodes devint l'un des membres fondateurs des Vengeurs de la Côte Ouest, se partageant le poste avec Tony Stark.

La naissance d'une machine de guerre[modifier | modifier le code]

Pour combattre des assassins engagés par Justin Hammer, Stark élabora l'armure Mark XVI, Variable Threat Response Battle Suit, surnommée War Machine.

À sa mort présumée, il laissa Rhodes comme nouveau directeur de Stark Enterprises, avec une armure de combat spécialement désignée pour lui. Il l'utilisa pour combattre divers ennemis, comme le Laser Vivant, Spymaster, le Scarabée et Atom Smasher. Quand il découvrit que Stark était vivant, il quitta la compagnie et l'amitié entre les deux hommes se brisa. Rhodes garda l'armure et la baptisa plus tard War Machine.

Il partit s'installer à Los Angeles et eut une brève carrière solo. Au bout de quelques années, il fut nommé directeur de la Worldwatch, une ONG. C'est à cette période qu'il trouve une armure alien, l'Eidolon. Elle fut détruite dans une bataille contre Kang le Conquérant, « qui venait de tuer Iron Man ».

Finalement, Rhodes se retira du monde des super-héros et monta sa propre entreprise.

Période de transition[modifier | modifier le code]

On retrouva Tony Stark vivant, et les deux hommes se réconcilièrent. Stark rebâtit une compagnie, Stark Solutions. Et Rhodes perdit la sienne, en vengeant le meurtre de sa sœur. Il dirigea pendant une courte période une équipe surnommé The Crew (Junta, Kasper Cole et Josiah X). (Il est à noter que cette équipe ne dura pas, faute de ventes).

Jim fut engagé par le O*N*E (Office of National Emergency) en tant qu'instructeur et commandant du Sentinelle Squad One. Il utilisa à cette époque une armure géante, basée sur la technologie des Sentinelles, mais pilotée.

Le retour de War Machine[modifier | modifier le code]

Après la Guerre Civile, on revit War Machine en tant qu'instructeur au Camp Hammond, quand fut mis en place le projet Initiative. En compagnie de la jeune Komodo, il reçut pour ordre de mettre hors d'état Spider-Man mais l'opération échoua.

Avec d'autres héros, en plein NYC, il livra combat dans le crossover World War Hulk, pour stopper Hulk de retour sur Terre.

Après cela, il travailla en tant que consultant aéronautique à Dubai, où il fut victime d'un attentat à la bombe, qui lui arracha les 4 membres et un œil. Tony Stark utilisa sa fortune et ses ressources pour le sauver et le transformer en cyborg. La technologie utilisée n'était pas Stark™, et en partie Wakandienne, donc intraçable.

L'Invasion Secrète[modifier | modifier le code]

Quand les Skrulls lancèrent une invasion globale et sabotèrent les inventions de Tony Stark, Rhodes se retrouva isolé, mais toujours combattif, grâce à son armure n'utilisant pas cette technologie Stark, mais celle de Stane. Il affronta les aliens et fut capturé. Toutefois, il se libéra et prêta main forte à la Winter Guard en Russie.

Dark Reign[modifier | modifier le code]

On le revit quelque temps plus tard mener bataille contre des mercenaires dans des pays du tiers-monde. Il captura l'ex-trafiquant d'armes Parnell Jacobs et le força à travailler pour lui dans son satellite, puis se dirigea vers l'Ariquia, une province du Moyen-Orient. Là, il mit fin aux opérations d'une compagnie militaire américaine (Eaglestar, pour laquelle travaillait une de ses amies d'enfance, Glenda Sandovar - la femme de Jacobs) et il affronta Arès envoyé par Norman Osborn. Le dieu de la guerre ouvrit par mégarde un container de la société abritant des cobayes infectés par un virus techno-organique basé sur l'ADN d'Ultimo. Glenda et Arès furent infectés. Mais grâce à ces alliés (Bethany Cabe, Suzi Endo, l'ex-S.H.I.E.L.D. Jake Oh, et Parnell), War Machine élimina le virus, et sauva la population infectée. Parnell, Glenda, jake et Suzi suivirent Rhodes dans son combat contre le crime corporatiste.

Ils partirent ensuite attaquer une base américaine où était stockée la tête d'Ultimo. L'action étant proche d'une réserve indienne, L'Aigle tenta d'arrêter l'équipe mais l'aida vite à détruire le crâne géant.

Dans la foulée, Ultimo réapparut sous la forme d'un virus techno-organique sous forme de métal liquide, après avoir été ingéré par Morgan Stark, le cousin criminel de Tony. Rhodes réussit à effacer la mémoire du monstre et à le renvoyer, comme un nouveau-né vers l'espace avec Suzi Endo, mais il fut aussitôt attaqué par le H.A.M.M.E.R. et Norman Osborn. Ses anciens équipiers des Vengeurs de la Côte Ouest, sur les lieux pour l'arrêter dans un premier temps, purent s'enfuir, car il retint Osborn et fut arrêté, à moitié détruit. Il avait toutefois profité du combat pour faire circuler dans les médias des informations compromettantes sur les actions trop rudes du H.A.M.M.E.R.

James Rhodes fut transféré aux Pays-bas pour être jugé pour crimes de guerre. L'avocat Matt Murdock tenta de l'aider mais il refusa son aide, car il avait un autre plan en tête. Suzi Endo piéga Osborn et s'arrangea pour transférer sa conscience dans un corps cloné par Stark, et il utilisa le stratagème d'Osborn pour être lavé de tout soupçon, et fuir les forces du H.A.M.M.E.R. avec l'aide du cocon Ultimo et son équipe. Le corps du cyborg, quant à lui, fut détruit, dans sa (fausse) tentative d'évasion.

Pouvoirs et capacités[modifier | modifier le code]

  • James Rhodes est un ancien militaire, pilote de combat. C'est un très bon soldat.
  • Il a été récemment transformé en cyborg. Ses membres et son œil droit sont désormais des prothèses cybernétiques, construites en titane et en vibranium. L'œil inclut un faisceau laser assez puissant pour tuer un homme. Ses mains sont équipées d'un mini-chalumeau laser et d'une connexion informatique. Même séparées du corps, Rhodes peut les contrôler à distance via une interface neurale.
  • Il a besoin de son armure et de recharges électriques régulières pour survivre.
  • Rhodes utilise l'Armure de Combat Contre des Menaces Variables, une version blanche et noire d'armure Iron Man™, en carbonite composée, spécialement désignée pour le combat. Elle accroit la force et la résistance du porteur et offre un véritable arsenal d'armes à la pointe de la technologie : répulseurs, mitrailleuse, lance-roquette, lance-flamme, lame plasma, lame métallique, rayon à particule...
  • L'armure inclut aussi un champ de force, un système de camouflage aux radars et des bootjets permettant d'atteindre l'espace.
  • Elle doit être rechargée électriquement pour fonctionner à pleine puissance.
  • Le casque est équipé d'une réserve d'oxygène, d'un neuro-ordinateur tactique et d'un vaste choix de capteurs, viseurs et radars.
  • On l'a aussi déjà vu utiliser pendant un temps une armure géante appartenant à l'O*N*E.
  • War Machine opère depuis un satellite orbital, relié aux réseaux de surveillance mondiaux. Si le cœur de Rhodes s'arrête, l'alimentation générale de la base est coupée.

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

  • Dans Iron Man, Rhodes est interprété par Terrence Howard.
  • Dans Iron Man 2 et 3, Rhodes est interprété par Don Cheadle. Dans le film Iron Man 3, James Rhodes apparait avec une 'nouvelle version de War Machine : c'est en fait l'armure de War Machine mais repeinte en bleu, rouge, et blanc ; avec une étoile sur le torse, qui est en fait une transposition du costume de Captain America sur l'armure ; et qui apparait sous un nouveau nom : Iron Patriot