Wapishana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Wapishana (ou Vapidiana) sont des clans de la même famille ethnique que les Arawaks, avec une forte influence de leurs voisins Karib et subissant depuis le début du XXe siècle un métissage avec les colons voisins.

Ils étaient au nombre de 13 467 membres en 1987, dont 5 730 en Guyana et 7 737 au Brésil. Ils partagent leurs réserves avec les Makuxi, ces derniers se retrouvant au Nord et au Nord-Ouest des territoires Wapishina.

Au Brésil, dans l'État du Roraima, ils se rencontrent le long des rios Arraias, Surumu et Quitauau et en Guyana dans la région du haut-Takutu et du haut-Essequibo, répartis en neuf réserves pour neuf communautés en Guyana, et six pour une surface de 157 753 ha au Brésil, où ils partagent quatorze autres réserves avec les Makuxi.

Les zones où ils vivent sont des savanes de terre ferme, des forêts tropicales sèches et humides subcaducifoliées. Leur environnement est fortement dégradé par l'élevage extensif, l'installation de barbelés et l'exploitation diamantifère qui créent des tensions permanentes avec les grands propriétaires terriens qui exploitent les richesses de leur région.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William Curtis Farabee, The Central Arawaks, Cambridge University Press, 2009, 344 p. (ISBN 9781108006248)
  • (en) Janette Forte, Laureen Pierre, Desrey Fox, The Material Culture of the Wapishana People of the South Rupununi Savannahs in 1989, Amerindian Research Unit, University of Guyana, Georgetown, 1992, 92 p. (ISBN 9789766240004)

Liens externes[modifier | modifier le code]