Wang Anyi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Wang Anyi (王安忆), née en 1954, est une écrivaine chinoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1985, on lui attribue le Prix du meilleur roman. En 2000, elle reçoit le Prix littéraire Mao Dun pour son roman Le Chant des regrets éternels (长恨歌, chánghèn gē).

Dans ses œuvres, elle accorde une attention primordiale au fond, sur lequel se déroule une histoire, aux dépens des sentiments et de la prise de conscience de ses protagonistes[réf. nécessaire], tel qu'en témoigne son roman Les Lumières de Hong Kong, qui se dédie à la question d’une quête de l’identité et traduit ses impressions de la communauté des Chinois à l’étranger.

Certains de ses ouvrages sont publiés aux Éditions Bleu de Chine et aux Éditions Philippe Picquier.

Œuvres publiées en français

  • Les Lumières de Hong Kong. Éditions Philippe Picquier, 2001.
  • Amère Jeunesse. Bleu de Chine, 2004.
  • Le Chant des regrets éternels. Éditions Philippe Picquier, 2006.
  • Amour dans une petite ville. Éditions Philippe Picquier, 2007.
  • Amour dans une vallée enchantée. Éditions Philippe Picquier, 2008.

Œuvres publiées en anglais

  • Love in a Small Town. Renditions Paperbacks, Hong Kong 1988.
  • Love on a Barren Mountain. Renditions Paperbacks, Hong Kong 1991.
  • Brocade Valley. New Directions, New York 1992.
  • Baotown. W. W. Norton & Company, 1989.
  • Lapse of Time. Foreign Languages Press, Beijing, China 2005.