Waltraut Seitter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Waltraut Seitter (Zwickau, 13 janvier 1930 – Schalkenmehren, 15 novembre 2007) est une astronome allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Waltraut Carola Seitter naquit à Zwickau (Allemagne) où son père travaillait comme ingénieur aux ateliers d'automobiles Horch. Après des études secondaires à Cologne (Allemagne) qu'elle termina en 1949 (et des emplois comme collectrice de tickets de tramway, assistante aux réfugiés et dessinatrice technique), elle débuta des études universitaires en physique, mathématiques, chimie et astronomie. Elle poursuivit celles-ci avec une bourse de la Fondation Fulbright au Smith College à Northampton (Massachusetts, USA) où elle enseigna l'astronomie après avoir obtenu son Master of Arts en physique en 1955. Entre 1958 et 1962, elle travailla à l'Observatoire Hoher List de l'Université de Bonn (Allemagne), obtint son doctorat en sciences et fut nommée assistante, observatrice et professeur surnuméraire de l'Université de Bonn. En 1967, elle fut professeur invité de l'université Vanderbilt à Nashville (Tennessee, USA), puis professeur au Smith College, occupant la chaire d'astronomie Eliza Appleton à partir de 1973. En 1975, elle fut choisie pour occuper la chaire d'astronomie de l'université de Münster (devenant ainsi la première femme à occuper une chaire d'astronomie en Allemagne). Elle fut directrice de l'Institut d'astronomie de Münster jusqu'à son départ en retraite en 1995.

À Bonn, elle travailla sur des problèmes de statistique stellaire et de classification spectrale stellaire, publiant notamment l'Atlas spectral de Bonn (en deux volumes). À Münster, dirigeant un groupe dédié de jeunes chercheurs, elle organisa le Muenster Redshift Project (MRSP), une méthode pour obtenir des décalages vers le rouge à partir des plaques de prisme-objectif obtenues avec le télescope de Schmidt du Royaume-Uni, ainsi que le Muenster Red Sky Survey, un catalogue de galaxies de l'hémisphère austral basé sur des plaques rouges obtenues au télescope de Schmidt de l'ESO. Des premières indications de l'action de la constante cosmologique furent mises en évidence en 1997 avec les données du MRSP, juste avant que d'importantes investigations de supernovae établissent définitivement son existence.

Durant la plus grande partie de sa carrière, elle effectua aussi des recherches sur les novae et sur les étoiles éruptives associées. Elle mit sur pied différentes expositions, notamment sur les femmes en astronomie, sur l'astronomie en exil (Smith College), de même que sur Kepler et son époque (Muenster, 1980). Elle organisa aussi plusieurs réunions astronomiques.

En 1975, Waltraut Seitter épousa Hilmar Duerbeck, un collègue astronome.

L'astéroïde (4893) Seitter porte son nom.