Walther Nehring

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Walther Kurt Josef Nehring
Walther Nehring (à droite), Fritz Bayerlein (à gauche) et Erwin Rommel lors une réunion avant l'attaque de Tobrouk, avril 1942
Walther Nehring (à droite), Fritz Bayerlein (à gauche) et Erwin Rommel lors une réunion avant l'attaque de Tobrouk, avril 1942

Naissance 15 août 1892
Stretzin, Człuchów
Décès 20 avril 1983 (à 90 ans)
Düsseldorf
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany 1903-1918.svg Deutsches Reichsheer
Flag of Weimar Republic (war).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Panzertruppe
Années de service 1911 – 1945
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Commandement 18. Panzer-Division
Afrika Korps
XXIV. Panzerkorps
4. Panzerarmee
1. Panzerarmee
Faits d'armes Première Guerre mondiale

Seconde Guerre mondiale

Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et glaives

Walther Kurt Josef Nehring (15 août 1892 à Stretzin - 20 avril 1983 à Düsseldorf) est un General der Panzertruppe allemand qui a servi au sein de la Heer dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale, connu pour sa participation à l'Afrika Korps.

Il a été récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne et glaives. La Croix de chevalier de la Croix de fer et ses grades supérieurs : les feuilles de chêne et glaives sont attribués pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Walther Nehring est né le 15 août 1892 à Stretzin, district de la Prusse occidentale. Nehring est le descendant d'une famille néerlandaise qui avait fui les Pays-Bas pour échapper aux persécutions religieuses au XVIIe siècle. Son père, Emil Nehring, était un instituteur et officier de la réserve militaire. Alors que Nehring est encore un enfant, sa famille déménage à Dantzig[1].

La première épouse de son père Minna est décédée très tôt. Le frère ainé de Walther Nehring : Edwin résulte de ce mariage. Emil Nehring épouse Marthe Weiss en 1884, la fille de Marie Alexandrine von Zitzewitz, qui appartient à l'ancienne noblesse de Poméranie. Walther Nehring et sa sœur Else (sept années plus âgée que lui) sont nés de ce mariage[2].

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Nehring rejoint le service militaire le 16 septembre 1911 dans le 152e Régiment d'infanterie (Infanterie-Regiment 152). Il est promu Leutnant (lieutenant) le 18 décembre 1913[3].

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Nehring est chef d'état-major du XIX. Armeekorps pendant l'invasion allemande de la Pologne sous les ordres de Heinz Guderian et du Groupe de Panzer de Guderian durant la Bataille de France.

Du 25 octobre 1940 au 25 janvier 1942, le Generalmajor Walther Nehring est le commandant de la 18e Panzerdivision.

Plus tard, il prend le commandement de l'Afrika Korps en mai 1942 et prend part à la dernière offensive majeure des Forces de l'Axe (Opération Brandung) de la campagne du désert occidental et dans la bataille d'Alam el Halfa (31 août - 7 septembre 1942), au cours de laquelle il est blessé dans un raid aérien et remplacé par le général Fritz Bayerlein. Entre novembre et décembre 1942, il commande le contingent allemand en Tunisie.

Après l'Afrique du Nord, Nehring est affecté sur le Front de l'Est où il commande en premier le XXIV. Panzerkorps, puis de juillet à août 1944, la 4. Panzerarmee. Nehring retourne ensuite au XXIV. Panzerkorps en août 1944 et dirige ce Corps jusqu'en mars 1945 quand il est fait commandant de la 1. Panzerarmee. Durant l'année 1944, il est également le commandant du XXXXVIII. Panzerkorps[4].

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Après la fin de la guerre, le général Nehring écrit une histoire complète des forces de panzers allemands de 1916 à 1945, Die Geschichte der deutschen Panzerwaffe 1916 bis 1945.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. Mitcham 2007, p. 81.
  2. Paul 2002, p. 11.
  3. Williamson and Bujeiro 2005, p. 16.
  4. http://www.generals.dk/general/Nehring/Walther_K./Germany.html
  5. a et b Paul 2002, p. 85.
  6. a, b, c et d Berger 2000, p. 241.
  7. a, b et c Scherzer 2007, p. 563.
Source
Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.
  • (de) Berger, Florian (2000). Mit Eichenlaub und Schwertern. Die höchstdekorierten Soldaten des Zweiten Weltkrieges. Selbstverlag Florian Berger. ISBN 3-9501307-0-5.
  • (en) Mitcham, Samuel W. (2007). Rommel's Desert Commanders — The Men Who Served the Desert Fox, North Africa, 1941–42. Mechanicsburg, PA: Stackpole Books. ISBN 0-8117-3510-9.
  • (de) Paul, Wolfgang (2002). Panzer-General Walther K. Nehring — Eine Biographie. Stuttgart, Allemagne: Motorbuch Verlag. ISBN 3-613-02208-7.
  • (en) Williamson, Gordon & Bujeiro, Ramiro (2005). Knight's Cross and Oak Leaves Recipients 1941-45. Osprey Publishing Ltd. ISBN 1-84176-642-9.
Liens externes