Walter Van Rensselaer Berry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Walter Van Rensselaer Berry (né le 29 juillet 1859, mort en 1927) était un diplomate et juriste américain, francophile et ami de plusieurs grands écrivains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Paris, Walter Berry était un descendant de la famille Van Rensselaer de New York. Après ses études à la St Mark's School et à Harvard, il obtint son diplôme de droit à l'université Columbia, puis exerça sa profession à New York, Washington et Paris, où il poursuivit une carrière de diplomate et d'expert en droit international. Juge au tribunal international d'Égypte entre 1908 et 1911, il s'installa ensuite définitivement à Paris. Fervent avocat de la France, il plaida inlassablement pour l'entrée en guerre des États-Unis aux côtés des Alliés lorsque éclata la Première Guerre mondiale.

De 1916 à 1923, il fut le président de la Chambre de commerce américaine de Paris. Au lendemain de la guerre, il s'opposa vigoureusement à l'Allemagne et à l'Union soviétique[1].

Ami proche de Henry James et d'Edith Wharton, qui l'appelait « l'amour de ma vie », Walter Berry rencontra Marcel Proust durant l'été 1916. Commença alors une « amitié qui devait être l'une des plus heureuses dans les dernières années de Proust[2] ».

Proust lui dédia son recueil Pastiches et mélanges.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Edel, Leon, Walter Berry and the Novelists: Proust, James, and Edith Wharton, p. 514-15.
  2. Carter, William C., Marcel Proust: A Life, p. 638.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En langue française
En langue anglaise
  • William C. Carter, Marcel Proust: A Life (New Haven, Yale University Press, 2000).
  • Leon Edel, Walter Berry and the Novelists: Proust, James, and Edith Wharton, Nineteenth-Century Fiction 38 (1984):514-28.