Walter Tevis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Walter Tevis

Nom de naissance Walter Stone Tevis, Jr.
Activités Romancier
Naissance 28 février 1928
San Francisco, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 8 août 1984 (à 56 ans)
New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Roman noir, science-fiction

Œuvres principales

Walter Tevis (San Francisco, 28 février 1928 - New York, 8 août 1984) est un écrivain américain de science-fiction et de roman noir.

Notice biographique[modifier | modifier le code]

Bien qu'il soit né dans le comté de Madison, son père ramène sa famille au Kentucky depuis San Francisco alors que Tevis est âgé de 10 ans.

Après avoir participé aux campagnes du pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale, Tevis obtient un diplôme à la Model High School en 1945 et est admis à l'Université du Kentucky, où il décroche une maîtrise. Alors qu'il est étudiant, Tevis travaille dans une 'Eight ball|pool-room' et publie une histoire sur le billard écrit pour le cours d'écriture de A. B. Guthrie. Après avoir reçu sa maîtrise, Tevis écrit pour la Kentucky Highway Department et enseigne à Science Hill, Hawesville, Irvine, Carlisle, ainsi qu'à l'Université du Kentucky. Il est professeur de littérature à l'Université de l'Ohio de 1965 à 1978, où il reçoit une MFA.

Il commence à publier des nouvelles de science-fiction en 1954, puis le premier de ses récits policiers avec The Big Hustle, paru en 1955 dans Collier's Weekly, qui narre la lutte pour la victoire entre deux champions de billard, et The Hustler, paru en 1957, dans Playboy. Il reprend ces deux nouvelles en les étoffant dans son roman noir L'Arnaqueur (1959), qui est adapté sous le même titre au cinéma par Robert Rossen, avec Paul Newman.

Au cours de sa carrière d'écrivain, Tevis publie sept romans, dont trois son des variations sur le même thème, et d'autres nouvelles pour des magazines, dont Cosmopolitan, Esquire, Playboy et Galaxy Science Fiction.

Pendant quelques années, Tevis disparaît du circuit littéraire, souffrant d'alcoolisme. D'ailleurs, une grande mélancolie et un goût du jeu - voire de l'alcool - marquent chacun de ses romans. Pendant cette période, il vit en donnant des cours particuliers d'écriture. Il est nommé au prix Nebula du meilleur roman en 1980 pour L'Oiseau d'Amérique. Il passe sa dernière année à New York, en tant qu'écrivain à plein temps.

Walter Tevis meurt d'un cancer du poumon en 1984. Il est enterré à Richmond, dans le Kentucky.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Romans noirs 
  • The Hustler, 1959
    Publié en français sous le titre In ze pocket, Paris, Gallimard, Série noire no 643, 1961 ; rééditions sous le titre L'Arnaqueur, Paris, Gallimard, La Poche noire no 17, 1967 ; Carré noir no 268, 1978 ; Folio no 2189, 1990
  • The Color of Money, 1984
    Publié en français sous le titre La Couleur de l'argent, Paris, Mazarine, 1987 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 6407, 1987 ; réédition, Paris, Stock, « La Bibliothèque cosmopolite », 1996
  • The Queen's Gambit, 1983
    Publié en français sous le titre Le Jeu de la dame, Paris, Albin Michel, 1990 ; réédition, 10/18. Domaine étranger no 2478, 1994
Science-fiction 
  • The Man Who Fell to Earth, 1963
    Publié en français sous le titre L'Homme tombé du ciel, Paris, Denoël, Présence du futur no 171, 1973 ; réédition, Gallimard, Folio SF no 154, 2004
  • Mockingbird, 1980
    Publié en français sous le titre L'Oiseau d'Amérique, Paris, Presses de la Renaissance, 1980 ; réédition, J'ai lu no 1246, 1981; réédition, 10/18. Domaine étranger no 2323, 1992 ; réédition, Gallimard, Folio SF no 216, 2005
  • The Steps of the Sun, 1983
    Publié en français sous le titre Le Soleil pas à pas, Paris, Denoël, Présence du futur no 374, 1984

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Far From Home, 1981
    Publié en français sous le titre Loin du pays natal, Paris, Denoël, Présence du futur no 347, 1982

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Best in the Country, 1954
  • The Man from Chicago, 1955
  • The Big Hustle, 1955
  • Misleading Lady, 1955
  • The Stubbornest Man, 1957
  • The Ifth of Oofth, 1957
  • The Hustler, 1957
  • The Big Bounce, 1958
  • Sucker’s Game, 1958
  • First Love, 1958
  • Gentle Is the Gunman, 1960
  • The King Is Dead, 1973
  • The Apotheosis of Myra, 1980

Adaptations[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]