Walter Scharf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Walter Scharf, né le à New York (État de New York), mort le à Los Angeles — Quartier de Brentwood (Californie), est un compositeur, arrangeur, pianiste et chef d'orchestre américain, connu surtout dans le domaine de la musique de film.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des débuts dans les années 1920 à Broadway (New York), comme orchestrateur et accompagnateur (au piano) de chanteurs, Walter Scharf connaît sa première expérience au cinéma en composant la musique d'un court métrage musical sorti en 1933, Poppin' the Cork de Jack White.

À Hollywood, il travaille régulièrement à partir de 1936 et jusqu'en 1982, comme compositeur, arrangeur (ou orchestrateur) et directeur musical, notamment dans les genres du western (ex. : La Ruée sanglante d'Albert S. Rogell en 1943, comme compositeur) et du film musical (ex. : Hans Christian Andersen et la Danseuse de Charles Vidor en 1952, comme arrangeur). Fait particulier, il contribue à plusieurs films avec Jerry Lewis, tel Le Dingue du Palace en 1960, réalisé par l'acteur. On lui doit aussi la musique de « songs » à succès : mentionnons la chanson-titre, souvent reprise, du film musical Ben (1972) de Phil Karlson, qui lui vaut en 1973 une nomination à l'Oscar de la meilleure chanson originale, partagée avec son parolier Don Black (cette chanson permet au tandem de gagner un Golden Globe dans la même catégorie, toujours en 1973). Par ailleurs, durant sa carrière, il obtient (entre autres) dix nominations à l'Oscar de la meilleure musique de film, mais n'en gagne pas.

Parmi les films notables de Walter Scharf, citons Alerte aux marines d'Edward Ludwig (1944, comme compositeur), Milliardaire pour un jour de Frank Capra (1961, comme compositeur), Funny Girl de William Wyler (1968, comme arrangeur), ou encore Charlie et la Chocolaterie de Mel Stuart (version de 1971, comme arrangeur).

Il officie également à la télévision, entre 1958 et 1983, pour des séries (ex. : Des agents très spéciaux — dix épisodes en 1964-1965 — et Mission impossible — cinq épisodes en 1966-1967 —, comme compositeur) et téléfilms. Sa contribution à Des agents très spéciaux lui vaut d'ailleurs en 1966 une nomination aux Grammy Awards.

Enfin, Walter Scharf est l'auteur de quelques partitions « classiques » destinées à l'orchestre, telle The Palestine Suite de 1941, créée à la radio par Werner Janssen la même année, reprise à l'Hollywood Bowl par Leopold Stokowski en 1945.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

  • 1961-1963 : Bonanza
  • 1964-1965 : Des agents très spéciaux (The Man from U.N.C.L.E.)
    • Saison 1, épisode 3 Échec à la dame (The Quadripartite Affair, 1964) de Richard Donner, épisode 4 The Shark Affair (1964) de Marc Daniels, épisode 7 The Giuoco Piano Affair (1964) de Richard Donner, épisode 9 The Project Strigas Affair (1964) de Joseph Sargent, épisode 11 The Neptune Affair (1964) de Vincent McEveety, épisode 14 The Terbuf Affair (1964) de Richard Donner, épisode 15 Le Sosie (The Deadly Decoy Affair, 1964) d'Alvin Ganzer, épisode 22 The See-Paris-And-Die Affair (1965) d'Alf Kjellin, épisode 26 The Love Affair (1965) de Marc Daniels et épisode 27 The Gazebo in the Maze Affair (1965) d'Alf Kjellin
  • 1966 : Mission impossible (Mission : Impossible), première série
    • Saison 1, épisodes 4 et 5 Les Baladins de la liberté, 1re et 2e parties (Old Man Out, Parts I & II, 1966) et épisode 8 La Rançon (The Ransom, 1966)
    • Saison 2, épisode 3 Les Survivants (The Survivors, 1967) de Paul Stanley et épisode 4 La Banque (The Bank, 1967) d'Alf Kjellin
  • 1967 : Les Mystères de l'Ouest (The Wild Wild West)
    • Saison 3, épisode 3 La Nuit de la conspiration (The Night of the Assassin)
  • 1978 : Hawaï police d'État (Hawaii Five-0)
    • Saison 10, épisode 20 L'Invitation au meurtre (Invitation to Murder) et épisode 24 Un deuil dans la famille (A Death in the Family) de Don Weis

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Compositions classiques (sélection)[modifier | modifier le code]

  • 1941 : The Palestine Suite, pour orchestre
  • 1971 : The Legend of the Living Sea, pour orchestre
  • 1989 : The Tree Still Stands : A Symphonic Portrait of the Stages of a Hebraic Man, pour chœurs et orchestre

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]