Walter Dukes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Walter F. Dukes (né le 23 juin 1930 à Rochester, New York, décédé en février 2001 à Détroit, Michigan) était un ancien joueur américain de basket-ball évoluant au poste de pivot sous les couleurs des Knickerbockers de New York (1955-1956), des Minneapolis Lakers (1956-1957) et des Pistons de Detroit (1957-1963).

Biographie[modifier | modifier le code]

Dukes joua à "Seton Hall Preparatory School", puis rejoignit les Pirates de Seton Hall. Il est diplômé de la "New York Law School" en 1960[1].

Dukes aida les Lakers à acquérir le titre de Division Ouest en saison 1956-1957. Avec les Pistons, il participa au All-Star Game 1960 et All-Star Game 1961. Dukes compila 11.3 rebonds et 10.4 points de moyenne par match en carrière.

Dukes fut leader de la NBA aux fautes personnelles en 1958 (311) et 1959 (332) et aux fautes disqualifiantes quatre saisons de suite entre les saisons 1958-1959 et 1961-192[2] — ce qui demeure toujours un record NBA. Ses 121 disqualifications en carrière (en seulement huit saisons) le classe au deuxième rang en NBA derrière Vern Mikkelsen et il détient le record du plus fort pourcentage de matchs où il fut expulsé (21.9%) pour un joueur à plus de 400 rencontres disputées[3].

Le 14 mars 2001, Dukes fut trouvé mort dans son appartement. Selon un porte-parole de la police, il était décédé depuis environ un mois quand son corps fut découvert. Il est mort de cause naturelle à l'âge de 70 ans[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Goldstein, Richard. "Walter Dukes, 70, a Standout At Seton Hall and in the N.B.A.", The New York Times, 16 mars 2001. Consulté le 2 novembre 2007. "A native of Rochester, Dukes moved to South Orange, N.J., in 1948 to attend Seton Hall Prep."
  2. (en) The Official NBA Basketball Encyclopedia,, Villard Books,‎ 1994 (ISBN 0-679-43293-8[à vérifier : ISBN invalide]), p. 379
  3. (en)« nba.com: Regular Season Records: Miscellaneous - Series » (consulté le 20 avril 2008)
  4. (en)« ESPN: Dukes remembered as Seton Hall's best » (consulté le 6 août 2007)

Lien externe[modifier | modifier le code]