Walter Buhle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Walter Buhle
Image illustrative de l'article Walter Buhle

Naissance 26 octobre 1894
Heilbronn, Allemagne
Décès 28 décembre 1959 (à 67 ans)
Stuttgart, Allemagne
Origine Drapeau de l'Empire allemand Empire d'Allemagne
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire d'Allemagne
Drapeau de l'Allemagne Republique de Weimar
Drapeau de l'Allemagne nazie IIIème Reich
Arme Armée de terre
Grade Oberst
Années de service 1913 – 1945
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix de fer

Walter Buhle (26 octobre 1894, Heilbronn - 28 décembre 1959, Stuttgart) était un officier allemand qui participa à la première et à la Seconde Guerre mondiale. Au cours de celle-ci, il devint officier d'état major à l’OKW à partir de 1942, et fut blessé lors de l'attentat du 20 juillet 1944. En 1945, il fut nommé responsable de l’armement de l’armée.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Heilbronnen Bade-Wurtemberg et rejoint l'armée en tant que cadet en juillet 1913.

Pendant la Première Guerre mondiale, il est officier dans l'infanterie. Entre les deux guerres, il siège à l'état-major de la Reichswehr dans l'infanterie et dans la cavalerie. Lors du déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, il a atteint le grade de Oberst (colonel) dans la Wehrmacht. Il est nommé chef de la Section des organisations du haut commandement de l'armée en tant qu'officier supérieur de Claus von Stauffenberg.

Il est blessé lors de l'attentat du 20 juillet 1944 au siège de Wolfsschanze (tanière du Loup) à Rastenburg, en Prusse orientale. Il est entré dans la salle de conférence avec Claus von Stauffenberg. Lors de la réunion, il soulève un point qui l'aurait pu s'attendre à répondre par Stauffenberg qui n'était plus présent. Perplexe, Walter Buhle regarde dans le couloir. Un téléphoniste lui dit que Stauffenberg avait quitté le bâtiment de sorte qu'il revient à la conférence. Quelques minutes plus tard, la bombe explose.

Walter Buhle s'est remis de ses blessures et dans les derniers jours de l'Allemagne nazie, Adolf Hitler le nomma chef de l'armement pour l'armée.

Walter Buhle participe à la bataille de Berlin. Il se retranche dans le camp de Zossen, à Maybach II, anciennement occupé par l'Abwehr. Il découvre dans les sous-sols un coffre fort contenant notamment 5 volumes du journal de l'amiral Wilhelm Canaris, fort compromettant et transmet ses documents à Ernst Kaltenbrunner. Ce dernier en fait part à Adolf Hitler qui exige de tuer l'amiral Canaris. Ce dernier est exécuté le 9 avril 1945 ainsi que le pasteur Bonhoeffer, Sack, le colonel Oster et Gehre, au camp de concentration de Flossenburg.

Après la guerre, il est emprisonné pendant deux ans, puis il vit à Stuttgart, où il mourut âgé de 65 ans.

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]